Des jeunesses de parti défendent la réforme des retraites

Les Jeunes Verts, PDC, PBD et Vert'libéraux soutiennent la Prévoyance vieillesse 2020, bien ...
Des jeunesses de parti défendent la réforme des retraites

Des jeunesses de parti défendent la réforme des retraites

Photo: Keystone

Les Jeunes Verts, PDC, PBD et Vert'libéraux soutiennent la Prévoyance vieillesse 2020, bien qu'elle ne soit qu'une solution à moyen terme. Les politiciens en herbe façonneront les prochaines réformes, pour lesquelles ils ont présenté quelques idées mardi à Berne.

Si la réforme des retraites ne correspond pas aux visions des partis sur certains points, ils s'accordent à dire qu'elle est un compromis nécessaire pour les jeunes et les plus âgés. Elle apporte plusieurs améliorations, a déclaré devant la presse Anaïs Grandjean, co-présidente des Jeunes Vert'libéraux. Elle constitue 'un pas important dans la bonne direction', a renchéri le Grison Tino Schneider, président des Jeunes PDC.

Les deux jeunesses de parti saluent notamment la baisse du taux de conversion, la hausse de l'âge de la retraite pour la femme à 65 ans et la flexibilisation de cet âge. Le projet d'Alain Berset doit aussi éviter que les jeunes ne passent à la caisse pour les générations plus âgées.

Luzian Franzini, président des Jeunes Verts, a justement souligné l'importance de la solidarité intergénérationnelle. Les personnes âgées comblent au quotidien le manque de places dans les crèches et offrent de leur temps dans des associations, ce qui profite aux jeunes. Il faut 'plus de redistribution au sein de la prévoyance vieillesse', a plaidé le Zougois.

Pour ces jeunesses de parti, un 'non' le 24 septembre aurait des répercussions négatives, selon les mots d'Anaïs Grandjean. Abondant dans ce sens, le président des Jeunes PBD Nico Planzer a illustré ces conséquences en cassant une tirelire avec un marteau. 'Les adversaires de la réforme menacent d'affaiblir notre système', jusqu'à le détruire. Et d'ajouter que si le peuple refuse le projet, il n'existe 'pas de plan B'.

Des idées pour le futur

A ce propos, les politiciens en herbe ont fait part de leurs idées quant aux prochaines réformes des rentes qu'ils auront la tâche de façonner. Estimant que la Prévoyance vieillesse 2020 'ne garantit pas la réorganisation durable du système des rentes', les Jeunes Vert'libéraux proposent de supprimer la retraite obligatoire, de légaliser le cannabis et d'affecter 80% des recettes fiscales à l'AVS, ou encore de dépolitiser le taux de conversion. Ce dernier aspect reçoit aussi la faveur des Jeunes PDC.

Pour les Jeunes Verts, le projet d'Alain Berset n'est 'pas une solution pour l'éternité'. Les futures révisions ne pourront pas s'accompagner d'une hausse de l'âge de la retraite à l'infini, cela n'a aucun sens et le parti va se battre contre cela, a affirmé Luzian Franzini. Son homologue du PDC estime qu'au contraire, une augmentation de cet âge est indispensable.

Jeunes PLR, Jeunes UDC et jeunesse socialiste (JS) rejettent en revanche la réforme. A l'inverse des deux premiers, la dernière est en désaccord avec la base de son parti, qui a recommandé le 'oui' à plus de 90%. Il contient 'beaucoup plus de points négatifs que positifs', a dit en mai la vice-présidente de la JS, Muriel Waeger, sur les ondes de la RTS. Augmenter les primes et la TVA et faire travailler les femmes plus longtemps n'est pas une solution.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus