La Prévoyance vieillesse trouve grâce aux yeux de 47% de sondés

Le suspense continue sur la Prévoyance vieillesse 2020: selon un deuxième sondage de Tamedia ...
La Prévoyance vieillesse trouve grâce aux yeux de 47% de sondés

La Prévoyance vieillesse trouve grâce aux yeux de 47% de sondés

Photo: Keystone

Le suspense continue sur la Prévoyance vieillesse 2020: selon un deuxième sondage de Tamedia, la réforme serait rejetée, mais le 'oui' a progressé et les deux camps se retrouvent quasi au coude-à-coude. La hausse de la TVA passerait en revanche la rampe.

Si les Helvètes avaient voté fin août, 47% des personnes sondées auraient glissé un 'oui' ou 'plutôt oui' dans les urnes, 48% auraient dit 'non' ou 'plutôt non' et 5% ne savent pas, indique le deuxième sondage du groupe de presse Tamedia, publié vendredi.

Des résultats qui diffèrent du premier sondage SSR publié la semaine dernière. D'après son enquête, une faible majorité de 53% accepterait les deux projets de loi.

Les femmes plus sceptiques

Le 'oui' a tout de même progressé dans ce deuxième sondage Tamedia. Il se situait encore à 40% début août et pourrait progresser au fil de la campagne qui n'avait pas encore démarré à ce moment-là.

La hausse de la TVA réunit quant à elle 51% d'opinions favorables, contre 45% de 'non' et 4% d'indécis. A noter qu'au Tessin, elle est refusée par 46% des sondés.

Le peuple doit se prononcer doublement sur la réforme d'Alain Berset, soumise au vote le 24 septembre. D'une part sur la hausse de la TVA en faveur de l'AVS, d'autre part sur la loi dans son ensemble. Un seul 'non' ferait échouer toute la réforme.

Sans surprise, le rejet du projet dans son ensemble est le plus marqué chez les sympathisants de l'UDC (75%) et du PLR (58%). Les femmes, qui verront l'âge de leur retraite relevé à 65 ans en cas de 'oui', se montrent également plus sceptiques. Elles sont 53% à la rejeter contre 45% des hommes.

Sur le dos des jeunes

Deux arguments principaux apparaissent chez les opposants: 26% d'entre eux jugent que la réforme est injuste et se fait sur le dos des jeunes et des générations futures.

L'adhésion grimpe d'ailleurs avec l'âge. Les plus de 65 ans sont 52% à indiquer vouloir voter favorablement, contre 42% des sondés âgés de 18 à 34 ans.

Certains (16%) considèrent aussi qu'il faut d'abord garantir une égalité de salaire entre les hommes et les femmes avant d'augmenter l'âge de la retraite de ces dernières. Ils sont autant à juger que la réforme d'Alain Berset ne va pas assez loin.

Chez les partisans, un argument se détache, cité par plus de la moitié d'entre eux: sans réforme, les problèmes financiers de la prévoyance vieillesse ne vont que s'accentuer. Et 27% mentionnent qu'après 20 ans sans grande réforme, il est temps de trouver un compromis.

Oui à la sécurité alimentaire

Dernier objet soumis au peuple, l'arrêté fédéral sur la sécurité alimentaire serait accepté par 63% des votants, alors que 29% la rejetteraient. Il trouve un écho particulièrement favorable en Suisse romande et au Tessin, avec respectivement 77% et 74% d'approbation.

L'arrêté fédéral sur la sécurité alimentaire est un contre-projet à l'initiative 'Pour la sécurité alimentaire' de l'Union suisse des paysans. Celle-ci a été retirée.

Pour ce sondage, réalisé par les politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen, 10'092 personnes ont été interrogées en ligne entre le 21 et 23 août. Les données ont ensuite été pondérées selon des variables démographiques, géographiques et politiques. La marge d'erreur se situe à +/- 1,4%.

/ATS
 

Actualités suivantes