Rassemblement de nationalistes turcs interdit à Reinach (BL)

La police de Bâle-Campagne a interdit un rassemblement du groupement nationaliste turc 'Loups ...
Rassemblement de nationalistes turcs interdit à Reinach (BL)

Rassemblement de nationalistes turcs interdit à Reinach (BL)

Photo: Keystone

La police de Bâle-Campagne a interdit un rassemblement du groupement nationaliste turc 'Loups gris', prévu samedi, pour des raisons de sécurité. Des extrémistes de gauche avaient appelé, sur les médias sociaux, à une contre-manifestation antifasciste à Reinach.

Les 'Loups gris' avaient annoncé le rassemblement au titre d'événement culturel. La décision de l'interdire a été prise en accord avec le département cantonal de la sécurité, suite aux appels d'extrême gauche à manifester contre cette réunion pour empêcher son déroulement, indique la police de Bâle-Campagne.

Dans ces conditions, la sécurité et l'ordre public n'étaient plus garantis, observe la police qui a interdit les deux manifestations. Les forces de l'ordre entendent faire respecter l'interdiction faite aux uns et aux autres de se rassembler, écrivent-elles.

'Aucun lien avec le référendum'

Les organisateurs du rassemblement turc attendaient jusqu'à 500 personnes censées venir depuis la Suisse entière et les pays voisins. Dans l'émission 'Schweiz aktuell' de la télévision alémanique SRF, ils ont contesté, vendredi soir, que le rassemblement ait pour but de promouvoir la réforme de la Constitution turque, soumise à référendum le 16 avril. Ce texte doit élargir les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan.

La réunion interdite était organisée par les représentants des 'Loups gris' en Suisse, dont l'association culturelle turque de la mosquée Mevlana, à Bâle. Le terme 'Loups gris' désigne les membres du Parti du mouvement nationaliste, formation politique d'extrême droite turque.

La semaine dernière, l'organisation de réunions liées au référendum constitutionnel turc ont suscité la polémique en Suisse et à l'étranger. La police a interdit des rassemblements de ce type dans les cantons de Zurich et d'Argovie pour des raisons de sécurité. Le ministre turc des affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu a annulé sa venue en Suisse pour participer à ce type de réunions.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus