Le Conseil des Etats ne devrait pas interdire la burqa ou le niqab

Le sort de la burqa se joue en partie au Parlement ce jeudi. Contrairement au National, le ...
Le Conseil des Etats ne devrait pas interdire la burqa ou le niqab

Le Conseil des Etats ne devrait pas interdire la burqa ou le niqab

Photo: Keystone

Le sort de la burqa se joue en partie au Parlement ce jeudi. Contrairement au National, le Conseil des Etats va certainement refuser d'interdire le port du voile intégral sur le territoire suisse. Le peuple devrait avoir le dernier mot.

L'initiative parlementaire de Walter Wobmann (UDC/SO) prévoit une interdiction nationale de se dissimuler le visage dans l'espace public. Son texte reprend littéralement celui accepté par les Tessinois en 2013.

La Chambre du peuple avait soutenu en septembre dernier l'initiative du député UDC de justesse (88 voix contre 87 et 10 abstentions). Une large majorité de la commission des institutions politiques de la Chambre des cantons s'est déjà prononcée contre le texte à deux reprises.

Elle considère qu'il n'est pas 'judicieux' de légiférer sur le sujet à l'échelon fédéral, car le port de vêtements dissimulant le visage pour des raisons religieuses est un phénomène marginal. C'est aux cantons qu'il appartient de prendre des dispositions en fonction de leurs besoins.

Polémiques

Sans attendre le Parlement, la droite dure a lancé avec fracas en mars 2016 une initiative populaire. L'action sur la Place fédérale mettant en scène des personnes portant le voile intégral et une ceinture d'explosifs factices avait créé un 'buzz' de deux minutes et valu une amende à son inspirateur, le même conseiller national Walter Wobmann. Le comité d'initiative a jusqu'en septembre 2017 pour réunir 100'000 signatures.

A gauche, le sujet fait également polémique. Plusieurs ténors du PS, notamment son patron Christian Levrat ou le conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard, se sont positionnés contre le port de la burqa ou du niqab, sans toutefois soutenir l'initiative UDC.

Au Tessin, la loi interdisant de se dissimuler le visage est entrée en vigueur le 1er juillet 2016. Seules quelques femmes ont été mises à l'amende jusqu'à présent. Deux pays en Europe ont adopté une telle mesure: la Belgique et la France.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus