Le traditionnel « Morgestraich » ouvre le carnaval de Bâle

Le carnaval de Bâle a débuté lundi avec le traditionnel 'Morgestraich'. A 04h00 précises, les ...
Le traditionnel « Morgestraich » ouvre le carnaval de Bâle

Le traditionnel

Photo: Keystone

Le carnaval de Bâle a débuté lundi avec le traditionnel 'Morgestraich'. A 04h00 précises, les lumières de la ville se sont éteintes et les cliques ont commencé à déambuler dans les rues avec leurs grandes lanternes au rythme des fifres et des tambours.

Des milliers de spectateurs ont assisté au début des festivités par un temps sec mais frisquet (4 degrés). La pluie, qui avait abondamment arrosé la région durant la nuit, a marqué une pause pour le début des festivités.

Il a recommencé de pleuvoir à 05h00, mais les cliques et le public avaient pu déjà se mettre à l'abri pour déguster la traditionnelle soupe de farine accompagnée de tartelettes aux oignons ou au fromage.

En attendant le cortège

En raison de la météo changeante, la foule semblait un peu moins dense qu'à l'accoutumée, mais les spectateurs se comptaient encore par milliers.

Le 'Morgenstraich' donne un premier aperçu des thèmes abordés par le carnaval, qui seront développés lundi après-midi lors du cortège, deuxième point fort de la journée.

L'élection présidentielle américaine est le sujet phare représenté par les masques et les lanternes. On remarque également des thèmes sportifs, comme l'équipe islandaise de football qui avait marqué les esprits lors de la Coupe du monde.

Mais des sujets plus locaux sont également représentés, comme la nouvelle zone de tolérance pour les prostituées dans le quartier du 'Petit-Bâle'. Le thème officiel de l'édition 2017 fait d'ailleurs allusion au nouveau bâtiment du Kunstmusem, inauguré en 2016.

Pas moins de 482 cliques, chars et 'Guggenmusik' sont annoncés. C'est 20 de plus que l'année passée. Un deuxième cortège aura lieu mercredi après-midi. Le carnaval se terminera jeudi au petit matin.

/ATS
 

Actualités suivantes