La Robella imagine son futur en télécabine

La station de la Robella à Buttes va présenter son projet au Conseil général de Val-de-Travers ...
La Robella imagine son futur en télécabine

La station de Buttes va présenter son projet au Conseil général de Val-de-Travers fin mai. Une télécabine devrait remplacer le télésiège actuel. Coût total de l’opération : environ 12 millions de francs

Le télésiège de la Robella devrait être remplacé par une télécabine dans les prochaines années. Le télésiège de la Robella devrait être remplacé par une télécabine dans les prochaines années.

On connait le développement futur de la Robella. Reste à savoir si la station de Buttes pourra concrétiser ses envies. Un rapport sera présenté au Conseil général de Val-de-Travers lundi 27 mai, afin de définir une nouvelle concession de 40 ans. Dans les grandes lignes, la coopérative TBRC (Télésiège Buttes-La Robella-Chasseron Nord) prévoit de remplacer son télésiège vétuste, inauguré en 1970, par une télécabine moderne. Celle-ci permettra de favoriser le déplacement des familles et des personnes à mobilité réduite, de Buttes au plateau de la Robella. Jacques Haldi, président du TBRC en témoigne : « Actuellement, il est impossible pour un adulte de monter avec deux petits enfants, parce qu’il est interdit d’aller sur le télésiège avec un enfant seul, de moins de dix ans et de moins de 1m30. »

Jacques Haldi : « On a planifié d’ouvrir beaucoup plus. L’été est notre priorité, l’hiver sera la cerise sur le gâteau »

Dans un premier temps, TBRC devrait ainsi pouvoir transporter 275 personnes par heure, et de manière quasi autonome : il n’y aura pas besoin de personnel pour faire tourner la télécabine aujourd’hui plébiscitée.


Pas de prolongement jusqu’au Crêt-de-la-neige

La nouvelle télécabine doit remplacer le télésiège actuel, sans prolongation jusqu’au Crêt-de-la-neige. D’une part, car les coûts financiers seraient trop importants, d’autre part, parce que les autorisations nécessaires pourraient retarder le projet actuel. Or, il est important de pouvoir remplacer l’infrastructure rapidement, comme la concession ne court que jusqu’en 2028. Le téléski actuel sera par contre rénové de la Robella au Crêt-de-la-neige. « Et on va faire quelques essais pour voir si on peut tirer les VTT jusqu’au sommet », détaille le président du TBRC. Il sera techniquement facile de le remplacer par une télécabine dans les prochaines années, si la décision est prise.


« On avait fait un projet, à 17 millions de francs. C’était beaucoup d’argent », ajoute Jacques Haldi

Un projet qui durera au moins trois ans

Pour l’instant, le projet est estimé à environ 12 millions de francs. « L’idée, c’est que ce soit financé grâce à la Commune de Val-de-Travers, le Canton de Neuchâtel et la Confédération, à raison d’un tiers chacun », explique Jacques Haldi. Avant cela, TBRC attend avec impatience la validation d’un autre crédit par le législatif vallonnier ce 27 mai, d’un total d’1,5 million de francs. Ce crédit-cadre doit permettre de poursuivre le soutien à la mise en œuvre de projets relevant de la loi fédérale sur la politique régionale. Si le rapport est accepté, la Robella pourra toucher la moitié des 460'000 francs nécessaires afin de terminer la dernière étape de son étude.

Jacques Haldi : « On espère que le Canton sera favorable à nous accompagner »

Un rapport final est attendu février 2026, « c’est à ce moment-là que la Commune et le Canton devront donner leur feu vert au financement », rappelle Jacques Haldi. Si c’est oui, les travaux débuteront à la fin de l’été 2026. La nouvelle télécabine serait alors opérationnelle « en mai-juin 2027 ». /swe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus