Le MBAL expose d'étranges bouquets au RHNe

Quand l’art et le monde hospitalier se rencontrent, ça donne Hors-les-murs. Une collaboration ...
Le MBAL expose d'étranges bouquets au RHNe

Quand l’art et le monde hospitalier se rencontrent, ça donne Hors-les-murs. Une collaboration entre le Réseau hospitalier neuchâtelois et le musée des Beaux-arts du Locle. La photographe jurassienne Lea Kunz illumine les sites de La Chaux-de-Fonds puis de Neuchâtel avec des compositions florales surprenantes

Les photographies de Lea Kunz, réalisées en collaboration avec patients et personnel soignants, sont pour l'heure exposées à l'hôpital de La Chaux-de-Fonds. Les photographies de Lea Kunz, réalisées en collaboration avec patients et personnel soignants, sont pour l'heure exposées à l'hôpital de La Chaux-de-Fonds.

Des bouquets de fleurs qui n’en sont pas dans les hôpitaux de La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel. Le Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNe) a ouvert pour la 3e fois ses portes au musée des Beaux-arts du Locle (MBAL). Les deux institutions collaborent pour organiser des installations artistiques dédiées au domaine de la santé. Cette année, c’est la Jurassienne Lea Kunz qui a été retenue avec son projet « Lorsque je ne vois pas assez, je prends les yeux des autres ». Avec des patients de pédiatrie et de gériatrie, elle a composé des arrangements floraux improbables qu’elle a ensuite photographiés dans son studio. Fleurs et objets chers aux patients - raquettes de ping-pong, peluches, stylos ou montres - se côtoient sur des photographies pleines de couleurs.

Séverine Cattin, conservatrice adjointe du MBAL : « Un projet participatif et inclusif qui va à la rencontre du public »

Dans son projet, Lea Kunz a voulu aller à la rencontre du monde médical. Elle a estimé que dans les hôpitaux, les usagers, qu’ils soient soignants ou patients n’avaient pas envie d’être confrontés à des images en lien avec la médecine. Elle a créé un projet qui emmène « les personnes dans un autre univers ».

Lea Kunz : « Un projet coloré »

Plus habituée à photographier des corps, l’artiste a dû sortir de sa zone de confort pour réaliser ce travail. Elle retient de cette expérience l’échange avec les patients.

Lea Kunz : « Étrangement, je suis plus à l’aise à photographier des gens que des objets qui ne bougent pas »

Le résultat est à découvrir jusqu’au 30 juillet dans le hall d’entrée de l’hôpital de La Chaux-de-Fonds. Dès le 31 juillet, l’exposition déménage à Neuchâtel, pour un séjour d’un mois à Pourtalès.

L’objectif de ce projet commun MBAL-RHNe est de renforcer la vocation de lieu de vie des sites hospitaliers et de permettre au musée de sortir de ses murs pour toucher un public plus large. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes