Le Locle se dote d’un nouveau règlement sur les eaux

Le texte a été accepté jeudi soir par le Conseil général. Il prévoit trois taxes au lieu d’une ...
Le Locle se dote d’un nouveau règlement sur les eaux

Le texte a été accepté jeudi soir par le Conseil général. Il prévoit trois taxes au lieu d’une auparavant. La plupart des citoyens ne verront pas d’augmentation, estiment les autorités

L'Hôtel de Ville du Locle. (photo: Bertrand Pfaff) L'Hôtel de Ville du Locle. (photo: Bertrand Pfaff)

Une décision avant tout technique pour les novices, mais un grand changement quand même pour la Ville du Locle. Le Conseil général a voté jeudi soir la modification du règlement d’assainissement des eaux. Trois taxes sont désormais instaurées. Basées sur des réglementations cantonales et fédérales, elles doivent permettre de mieux anticiper les futurs investissements, notamment dans la nouvelle STEP, mais aussi de mieux préserver l’environnement, en particulier le Doubs, le bassin versant de la Ville du Locle. C’est notamment le rôle de la nouvelle taxe sur les eaux fluviales dont le rôle écologique a été souligné par le rapporteur des Verts Romain Vermot.

Romain Vermot, chef du groupe des Verts « On doit préparer la nouvelle STEP, tout en tenant compte des désagréments liés aux eaux pluviales »

L’attractivité résidentielle et le porte-monnaie des citoyens en question

Ce type de taxation est une première dans le Canton. Elle ne devrait pas générer une hausse générale des prix, selon le Conseil général. Par contre, selon sa logique, certains types d’habitations seront plus taxés que d’autres via la tarification de base.

Lors d’une séance du Conseil général ce printemps, le rapport avait été retiré puis renvoyé en commission financière après que Monsieur Prix, le surveillant des prix à la Confédération, ait pointé du doigt des prix minimaux de ces taxes jugés trop haut par rapport à la moyenne suisse. Jeudi soir, tous les groupes ont adopté le rapport. Mais un postulat du PLR a été accepté. Il demande que le Conseil communal surveille la mise en place de ces taxes et leur impact sur l’attractivité résidentielle de la Commune.

Gaëtan Dubois, chef du groupe PLR : « Nous voulions que le Conseil communal tire le bilan après quelques années »

Nouveau règlement général adopté

La soirée a décidément été plutôt axée sur les règlements. Le nouveau texte de la Commune a été accepté dans un duel gauche-droite. La mouture imaginée par la commission législative intègre désormais le langage épicène, ce qui n’a pas plu au PLR qui s’y est opposé, sans pour autant obtenir de majorités. Les libéraux-radicaux dénonçaient aussi d’autres détails de fond, mais qui n’ont pas convaincu le reste de l'assemblée. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus