Quarante foyers évacués dans la précipitation

Les habitants du Bois-Noir 1 à 13 à La Chaux-de-Fonds doivent quitter leur logement d’ici fin ...
Quarante foyers évacués dans la précipitation

Les habitants du Bois-Noir 1 à 13 à La Chaux-de-Fonds doivent quitter leur logement d’ici fin mai. La barre d’immeubles présente un risque d’effondrement

Les bâtiments sont surveillés par la Ville de La Chaux-de-Fonds depuis plusieurs années. Les bâtiments sont surveillés par la Ville de La Chaux-de-Fonds depuis plusieurs années.

Une quarantaine de foyers vont être évacués à La Chaux-de-Fonds. Les habitants des numéros 1 à 13 de la rue du Bois-Noir doivent quitter leur logement d’ici fin mai. Selon un rapport commandé par la Ville, la barre d’immeubles présente des dégâts structurels importants.

Le 8 avril dernier, les locataires concernés ont reçu un courrier sans appel : ils ont jusqu’au 31 mai pour déménager. Un habitant des Montagnes a transmis cette lettre à RTN. Elle stipule que les immeubles ont été décrétés inhabitables par le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds en raison d’un risque d’effondrement. C’est particulièrement le cas pour les numéros 5 et 7, précise le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds. Les numéros 3 et 9 présentent eux aussi un risque marqué. Des problèmes ont été constatés au niveau de la structure du bâtiment et de l’installation de chauffage. Par conséquent, c’est toute la barre d’immeubles qui doit être évacuée. La Ville pointe du doigt les propriétaires de ces logements.

Les explications de Théo Huguenin-Elie, conseiller communal en charge de l’urbanisme et des bâtiments à La Chaux-de-Fonds: 

Le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds explique qu’il n’a, à regret, pas pu avertir les habitants plus tôt. Il devait attendre les résultats du rapport faisant état d’un danger avéré avant de prendre une telle décision. Des aides pour se reloger vont être apportées aux personnes concernées. Théo Huguenin-Elie :

Le Conseil communal précise que s’il n’est pas possible de retrouver des loyers aussi bas que ceux dont bénéficiaient les habitants du Bois-Noir, des prestations complémentaires pourraient permettre aux locataires de s’y retrouver financièrement. /ara


Actualisé le

 

Actualités suivantes