Délinquance sur le Littoral : la riposte des autorités

L’opération Litto 2020 a permis de faire diminuer les infractions commises cet été sur le Littoral ...
Délinquance sur le Littoral : la riposte des autorités

L’opération Litto 2020 a permis de faire diminuer les infractions commises cet été sur le Littoral neuchâtelois. Au total, 189 personnes ont été interpellées

Les autorités ont fait le bilan de l'opération Litto 2020 ce mardi. Les autorités ont fait le bilan de l'opération Litto 2020 ce mardi.

La Police neuchâteloise a vécu un mois de juillet éprouvant. Épaulées notamment par les autorités judiciaires, les forces de l’ordre ont interpellé 189 personnes liées au phénomène de délinquance qui a connu un pic le mois passé sur le Littoral neuchâtelois. Au total, 580 vols de différents types (à la tire, à l’arraché, à l’étalage, etc.), ont été recensés depuis juin, dont 42 avec violence, contre quatre en moyenne mensuelle. Pour y répondre, les autorités ont mis sur pied l’opération Litto 2020, dont les premiers résultats ont été présentés ce mardi.

Le phénomène est apparu ce printemps déjà mais a atteint son paroxysme en juillet. Les autorités ont apporté une réponse coordonnée à cette délinquance, ce qui a permis un retour à la normale du volume des vols, selon le conseiller d’Etat en charge de la sécurité, Alain Ribaux.

Parmi les 189 personnes interpellées, un quart se dit mineur. Une partie des auteurs des infractions est d’origine algérienne, ce qui pousse les autorités neuchâteloises à demander à Berne de faire pression sur l’Algérie pour que le pays reprenne ses ressortissants. Certains auteurs sont liés au centre de requérants d’asile de Perreux mais d’autres viennent de France ou sont sans statut. Pour faire face, 229 policiers ont été déployés sur le terrain.

Le sentiment d’insécurité a du coup grandi cet été au sein de la population neuchâteloise, de même qu’une impression d’impunité face à cette délinquance. C’est ce qui ressort en tout cas des commentaires publiés sur les réseaux sociaux. Le commandant de la Police neuchâteloise Pascal Lüthi :

Pascal Lüthi

Le bilan de l'opération Litto2020. Le bilan de l'opération Litto2020.

La justice a aussi mis le coup d’accélérateur pour traiter ce dossier. Ce sont 88 ordonnances pénales immédiates qui ont été prononcées à l’encontre des auteurs de ces infractions, ce qui permet de prononcer rapidement des peines pouvant aller jusqu’à six mois de prison. Des places en cellule ont été libérées pour les accueillir. Actuellement une dizaine d’entre eux est incarcérée, « les plus prolifiques d’entre eux », indique le commandant de la Police neuchâteloise Pascal Lüthi. Tous sont dans le viseur de la justice et 38 ont déjà écopé de peines de prison ferme.

Grâce cette action coordonnée, les infractions ont diminué de moitié par rapport au pic observé début juillet. Les autorités condamnent dès lors fermement l’attitude des personnes qui ont manifesté leur volonté de faire justice elles-mêmes. Une enquête est actuellement en cours à ce propos. Pour le commandant de la Police neuchâteloise, il n’y a pas de place à Neuchâtel « pour une justice de Far West menée par des voyous ». /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus