Oscillations utopiques/dystopiques à la Maison d'Ailleurs

L’institution d’Yverdon-les-Bains a verni ce week-end une nouvelle exposition. Intitulée « ...
Oscillations utopiques/dystopiques à la Maison d'Ailleurs

L’institution d’Yverdon-les-Bains a verni ce week-end une nouvelle exposition. Intitulée « Mondes (im)parfaits », elle offre à ses visiteurs une plongée dans des univers utopiques et dystopiques à travers les œuvres de plusieurs artistes

L'affiche de la nouvelle exposition a été dessinée par François Schuiten. (image : Maison d'Ailleurs) L'affiche de la nouvelle exposition a été dessinée par François Schuiten. (image : Maison d'Ailleurs)

La Maison d'Ailleurs à Yverdon-les-Bains fait la part belle, dans sa nouvelle exposition, aux Cités Obscures de Schuiten et Peeters, une série majeure de la bande dessinée. « Mondes (im)parfaits » s’interroge sur les liens entre utopies et dystopies.

Le dessinateur François Schuiten a participé à la scénographie de l'exposition. Les neuf salles du musée ont été transformées en îles utopiques et dystopiques et font dialoguer les œuvres de Schuiten et Peeters avec le patrimoine du musée ainsi qu'avec les planches et les installations de trois artistes suisses, Sébastien Mettraux, Louis Loup Collet et Thomas Crausaz.

 

L’exposition est à découvrir à la Maison d’Ailleurs jusqu’au 25 octobre.

Marc Atallah, directeur et curateur de l’institution yverdonnoise, revient sur les origines des « Mondes (im)parfaits » :

 

/dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus