La patinoire de Buttes va renaître

Une patinoire en plein air va faire son retour au pied du télésiège de Buttes-La Robella aux ...
La patinoire de Buttes va renaître

Une patinoire en plein air va faire son retour au pied du télésiège de Buttes-La Robella aux alentours de mi-janvier. Le projet est porté par un groupe de bénévoles désireux de faire revivre une vieille tradition

Le chef d'exploitation du télésiège de Buttes-La Robella, Vincent Bouquet, devant le terrain destiné à accueillir la patinoire. Le chef d'exploitation du télésiège de Buttes-La Robella, Vincent Bouquet, devant le terrain destiné à accueillir la patinoire.

Le projet rappellera des souvenirs à de nombreux habitants de Buttes. Un groupe de bénévoles est sur le point de recréer une patinoire en plein air au pied du télésiège de Buttes-La Robella. Une telle initiative ne s’était plus concrétisée depuis au moins une dizaine d’années et permettra de maintenir une certaine activité sur le site en attendant la neige.

Entre 25 et 30 patineurs pourront s’élancer sur la surface, qui sera en accès libre et gratuit. Vincent Bouquet, chef d’exploitation du télésiège de Buttes-La Robella, indique que la patinoire prendra place sur le terrain synthétique de la place de jeux située au départ du télésiège ; un lieu qui avait été prévu pour accueillir de la glace dès sa construction.

Les initiateurs du projet attendent encore que leur soit livrée une bâche destinée à protéger le sol. Vincent Bouquet espère que la patinoire sera opérationnelle aux alentours de mi-janvier. L’idée de la faire renaître a germé lors de discussions avec des villageois et des sociétés locales. Les responsables du projet sont encore en quête de bénévoles pour mettre sur pied cette patinoire et l’entretenir.


Patinoire de Savagnier et lac des Taillères impraticables

Du côté de Savagnier, il faudra encore davantage de froid pour mettre sur pied la patinoire en plein air, indique Laurent Ryser, le président des Amis de la patinoire de Savagnier.

Le lac des Taillères n’est pas non plus praticable, selon le président de La Brévine Jean-Maurice Gasser. La couche de glace est trop fine et recouverte de neige qui masque les fissures et les trous. /sbe


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus