Ruth Dürrenmatt sur les traces artistiques de son père

La nouvelle exposition du Centre Dürrenmatt à Neuchâtel met en lumière l'oeuvre de Ruth Dürrenmatt ...
Ruth Dürrenmatt sur les traces artistiques de son père

La nouvelle exposition du Centre Dürrenmatt à Neuchâtel met en lumière l'oeuvre de Ruth Dürrenmatt, la fille de l'écrivain, ainsi qu'un conte que Friedrich Dürrenmatt a créé avec ses trois enfants

Ruth Dürrenmatt. Ruth Dürrenmatt.

Comme son père, elle mène une riche carrière artistique. Ruth Dürrenmatt, la fille de Friedrich Dürrenmatt, est au coeur de la nouvelle exposition du Centre Dürrenmatt à Neuchâtel, intitulée Tel père, telle fille ?. Ruth Dürrenmatt fait figure d’artiste multiple : elle peint, elle chante, elle compose de la musique et elle brode.

Son univers artistique très coloré est largement inspiré de la nature et des rêves, dit-elle. Au contraire, Friedrich Dürrenmatt glisse beaucoup de références à la mythologie et à la Bible dans ses œuvres, « des éléments concrets », analyse Madeleine Betschart, directrice du Centre Dürrenmatt. En revanche, le recours à de multiples techniques est l’un des points communs entre le père et la fille.

Ce père a été une source d’inspiration mais aussi d’interrogation pour Ruth Dürrenmatt. Petite, elle se demandait s’il était un Dieu ou un monstre à ainsi créer des univers. C’est de voir son père à l’œuvre qui l’a conduit à l’art.

Une œuvre réalisée avec ses enfants

L’exposition met aussi en lumière un conte que Friedrich Dürrenmatt a composé avec ses enfants, qui se sont chargés du scénario.

Un jour Peter, Barbara et Ruth, les trois enfants de l’écrivain, racontent une histoire que leur père met immédiatement en images. Au final, cette œuvre collective de deux générations prend le titre de « Conte pour ses enfants ». Elle évoque la petite Ruth qui essaie de suivre ses frères et sœurs ainsi que son père, partis en avion pour un tour du monde, alors qu’elle a pour seul moyen de transport un chien qui la porte sur son dos. Un combat contre un serpent et des voyages sous l’eau et dans les airs marquent encore le récit. Adulte, Ruth Dürrenmatt s’est réapproprié cette œuvre pour en proposer une nouvelle version.

Les illustrations de ce « Conte pour ses enfants » sont à découvrir dans l’exposition. Le Centre Dürrenmatt s'est aussi approché du collège Pamplemousse à Peseux. Les élèves âgés de 4 à 7 ans se sont ainsi inspirés de ce récit pour proposer leurs propres créations qui sont également exposées dans l’institution et à découvrir jusqu’au 25 février.

Ce conte se décline également en un spectacle qui porte le nom d’Un peu de vacances. Le compositeur Jean-Philippe Bauermeister et le Théâtre Tumulte ont adapté le texte pour le théâtre et y ont ajouté une dimension musicale et picturale avec la projection des tableaux peints par Friedrich Dürrenmatt. Sept représentations scolaires et quatre représentations publiques sont prévues.

Le vernissage de l‘exposition a lieu samedi à 17 heures au Centre Dürrenmatt à Neuchâtel. Tel père, telle fille ? est à voir jusqu’au 22 avril. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus