Briser le tabou de l’homosexualité

Un nouveau clip pour sensibiliser sur la thématique de l’orientation sexuelle. La démarche ...
Briser le tabou de l’homosexualité

Un nouveau clip pour sensibiliser sur la thématique de l’orientation sexuelle. La démarche entre dans le cadre de la campagne de prévention du suicide et des problèmes de santé mentale auprès des jeunes neuchâtelois de 12 à 20 ans menée par Pro Juventute Arc jurassien

Image extraite du clip de Pro Juventute sur l'homophobie. Image extraite du clip de Pro Juventute sur l'homophobie.

Accepter l’autre dans sa différence. L’association Pro Juventute Arc jurassien a dévoilé mardi matin son nouveau clip de sensibilisation. La vidéo d’une minute 30 évoque la thématique des discriminations liées à l’orientation sexuelle. Elle a été réalisée dans le cadre d’Appel d’air, une campagne commencée au printemps 2017 et qui s’axe sur la prévention du suicide et des problèmes liés à la santé mentale auprès des jeunes neuchâtelois de 12 à 20 ans. La démarche vise à favoriser le dialogue et la réflexion des jeunes entre eux ou avec leur entourage.

L’homosexualité est encore un tabou dans notre société, expliquent les acteurs de cette campagne. En témoigne la réalisation du clip qui a été semée d’embûches notamment dans le milieu sportif où il a été particulièrement compliqué de trouver des acteurs. Après avoir contacté quinze clubs et avoir essuyé autant de refus, c’est le mouvement juniors de HC La Chaux-de-Fonds qui a été d’accord de se prêter au jeu.

C’est au sein de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et trans) que les tentatives de suicide sont les plus fréquentes. Selon les dernières études, près de 70% des homosexuels ont adopté des comportements à risque dans leur vie, qu’il s’agisse de pensées suicidaires, de la planification ou du passage à l’acte. Autre donnée, les jeunes gays connaissent un risque deux à cinq fois plus élevé de passer à l’acte que les hétérosexuels. Les jeunes sont en première ligne puisque l’âge moyen de la première tentative de suicide est de 20 ans.

Ce deuxième clip, après celui réalisé au printemps dernier et qui portait sur le cyberharcèlement, sera diffusé sur internet, sur les réseaux sociaux mais aussi dans certaines salles de cinéma du canton de Neuchâtel et dans les écoles et les lycées. /comm-jpp


Actualisé le

 

Articles les plus lus