Un allié de moins pour le canal transhelvétique

Le projet du canal entre le lac de Neuchâtel et le lac Léman perd l’un de ses acteurs emblématiques ...
Un allié de moins pour le canal transhelvétique

Le projet du canal entre le lac de Neuchâtel et le lac Léman perd l’un de ses acteurs emblématiques. La société Transhelvetica a été liquidée cette semaine

 Le projet souhaite relier la Méditerranée à la mer du Nord via le Rhône et le Rhin en passant par le lac de Neuchâtel.

Clap de fin pour Transhelvetica SA.

La société anonyme pour une voie navigable transhelvétique a été liquidée ce début de semaine dans une information parue dans la Feuille officielle suisse du commerce. Transhelvetica œuvrait depuis 53 ans principalement pour la création d’un canal entre le lac Léman et celui de Neuchâtel afin de relier le Rhône au Rhin. Mais, la fin de la société ne signe pas la mort du projet.

Selon le désormais ex-délégué de la ville de Neuchâtel au sein du comité de Transhelvetica, Pierre-Olivier Aragno, la société avait été créée spécialement pour réaliser ce passage. Mais les temps ont changé et même si le canal était construit, ce n’est pas forcément Transhelvetica qui serait choisie. C'est pourquoi, malgré la liquidation, le projet va continuer d’exister, mais au sein de l’Association suisse pour la navigation intérieure (ASNAV). Celle-ci devrait poursuivre un travail de lobbying.

Quant à l'importance d'un tel projet, Pierre-Olivier Aragno affirme que: « si le transport fluvial est plus lent, il permet de transporter plus de marchandises en utilisant moins de carburant tout en déchargeant la route et le rail ». Il s'agirait donc d'un pari pour le futur.

 

Histoire longue de 350 ans

Cela fait plus de 350 ans que les ingénieurs imaginent une voie d'eau entre la mer Méditerranée et la mer du Nord par voie fluviale. Pour deux raisons : la première, obsolète, étant de se prévenir des attaques de pirates et de l’insécurité en haute mer et la deuxième, toujours d’actualité, de réduire le temps de trajet.

Si le Rhin et le Rhône couvrent la majeure partie du tracé, le seul tronçon pour relier les deux fleuves se situe entre le Léman et le lac de Neuchâtel. En effet, le lac de Neuchâtel est directement connecté à la mer du Nord via l'Aar et le Rhin. De même, le Rhône passant par le lac Léman coule vers la mer Méditerranée. Mais entre les deux, il n’y a pas de passage.

C’est pourquoi, des travaux ont déjà été entrepris au XVIIsiècle avec le canal d’Entreroches entre Orbe et Cossonay. Mais le projet soutenu par les Hollandais, Français, Genevois, Vaudois et Bernois fut abandonné pour des raisons financières et techniques.

L’idée de créer un canal est donc restée jusqu’à nos jours, mais elle n'a jamais été réalisée, faute d’argent ou de soutien. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus