Au Cameroun, l'arrivée de l'internet mobile inquiète autant qu'elle fait espérer

Reportage de Joëlle Cachin à l'Ouest du Cameroun. Dans ce pays fortement marqué par la tradition ...
Au Cameroun, l'arrivée de l'internet mobile inquiète autant qu'elle fait espérer

Dans ce pays imprégné de tradition, l'arrivée de nouveaux réseaux est une formidable opportunité. Mais aussi une source de méfiance

Guillaume Ndam Daniel est fondateur de REA, une ONG basée au Landeron. Guillaume Ndam Daniel est fondateur de REA, une ONG basée au Landeron.

L’utilisation des téléphones portables pour accéder à internet est en pleine essor en Afrique. Au Cameron, un tiers des jeunes possède un smartphone. Des jeunes qui composent la majeure partie de la population.

Joëlle Cachin s’est rendue dans le village de Koupa Kagnam à l’ouest du pays. Elle a rencontré des jeunes en formation professionnelle dans un centre social mis sur pieds par l’ONG helvetico-camerounaise REA. L’occasion de comprendre comment les adolescents s’approprient ces technologies.

« Le smartphone, chance ou malédiction ? », un reportage de Joëlle Cachin

Une ONG du Landeron

Guillaume Ndam Daniel, camerounais d’origine est l’un des fondateurs de REA. Cette ONG basée au Landeron vise en autre à éduquer  la population de manière pratique. Et l’apprentissage de l’écriture et de la lecture passe aussi par l’usage du smartphone./jca-vja

 

Guillaume Ndam Daniel, fondateur de l'ONG REA


Actualisé le

 

Articles les plus lus