Un projet de port à sec à Cornaux

Les listes d’attente pour obtenir un emplacement de mouillage pour son bateau dans la région ...
Un projet de port à sec à Cornaux

Un groupe de promoteurs de la région aimerait construire une halle avec 350 places pour bateaux sur les bords du canal de la Thielle à Cornaux

Projet de port à sec à Cornaux. Projet de port à sec à Cornaux.

Les listes d’attente pour obtenir un emplacement de mouillage pour son bateau dans la région sont longues. Partant de ce constat, un groupe de promoteurs a lancé l’idée de construire un port à sec qui prendrait place à Cornaux, sur les bords du canal de la Thielle, dans la zone « A Bugeon». Ce projet novateur prévoit 350 places pour bateaux à l’année - en location ou en vente - mais exclut les voiliers pour des questions de gabarit. Il ne sera pas destiné qu’aux Neuchâtelois mais aussi aux plaisanciers des trois lacs.

Sur place, un exploitant sera chargé de la maintenance et de la mise à l’eau de l’embarcation. Si un tel service a un coût, il permet des économies d’entretien et offre un gain de confort et de sécurité, expliquent les promoteurs du projet. La taille du bateau fera foi pour fixer le prix.

Dans le canton de Neuchâtel, il manque entre 300 et 800 places de stationnement dans les ports du lac, explique Andrea Pelati, architecte en charge du projet. « C’est donc une solution idéale pour remédier au manque de places d’amarrage ».

Des discussions avec le Canton, propriétaire du terrain, et la commune de Cornaux sont actuellement en cours. D'ailleurs, l'exécutif et le législatif du village voient plutôt d’un bon œil ce projet. Les promoteurs du port à sec vont également consulter les associations de protection de la nature avant de mettre le projet à l’enquête. Dans l’idéal, ils espèrent l’ouverture du port à sec au printemps 2019. /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus