Faire ses courses grâce à Youpaq à Val-de-Travers

Des commerces de Val-de-Travers adhèrent à youpaq. Cette plateforme sur internet permet de ...
Faire ses courses grâce à Youpaq à Val-de-Travers

La plateforme e-commerce doit bénéficier à l’économie locale et aux clients qui veulent gagner du temps

Le magasin de Claude Jaccard à Travers sert de point de retrait aux clients qui passent par youpaq. Le magasin de Claude Jaccard à Travers sert de point de retrait aux clients qui passent par Youpaq.

Val-de-Travers est la deuxième ville de Suisse à proposer à ses habitants de faire leurs achats grâce à Youpaq. Cette plateforme permet aux commerces locaux de tenter de rivaliser avec les grandes enseignes qui vendent sur internet.

Le consommateur commande en ligne et va ensuite récupérer ses produits dans le commerce concerné. S’il a acheté des biens auprès de plusieurs commerces, il peut prendre l’option d’aller chercher sa commande globale dans un point de retrait unique appelé « hub ». Dans ce cas, ce sont les commerçants eux-mêmes qui livrent les produits au point de retrait.

Pour l’instant, cinq commerces et deux distillateurs vallonniers ont adhéré à Youpaq. Seuls les produits de bouche sont concernés. La Commune de Val-de-Travers leur accorde une petite aide financière. Les commerçants ont acheté une licence qui leur permet d’ouvrir un magasin virtuel sur le site. Ils paient une redevance en fonction des transactions qu’ils génèrent. Ils doivent aussi louer le matériel nécessaire : une imprimante qui édite des étiquettes et un appareil qui permet de scanner les codes-barres des produits et de voir les commandes s’afficher.

Quand le système sera bien en place, les entreprises de la région seront sollicitées pour savoir si elles souhaitent ouvrir un point de retrait dans leurs locaux. Les employés pourraient ainsi prendre leurs achats sur leur lieu de travail à la fin de la journée.

Pour l’heure, ailleurs dans le canton de Neuchâtel, seul un commerce de la commune de Corcelles-Cormondrèche a adopté Youpaq. Des villes de l’Arc lémanique sont aussi en passe de souscrire au système qui doit permettre de mettre en avant l’économie locale et le commerce de proximité. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus