Fermeture à la douane des Verrières

Le bureau de douane des Verrières va fermer le 1er juillet. L’Administration fédérale des ...
Fermeture à la douane des Verrières

L’Administration fédérale des douanes a décidé de fermer le bureau commercial le 1er juillet

Le bureau de douane des Verrières va fermer le 1er  juillet. L’Administration fédérale des douanes (AFD) a pris cette décision dans le cadre du programme de stabilisation de la Confédération. D’autres bureaux sont concernés en Suisse.
Le volume de trafic commercial a été jugé trop faible aux Verrières, l’AFD estime qu’il ne suffit pas à occuper pleinement le seul collaborateur travaillant sur place. Ce salarié sera replacé cet été sur le site de Chavornay, dans le canton de Vaud.

 

Du côté de l’Administration fédérale des douanes

Seul le dédouanement de marchandises de commerce est concerné. Les marchandises privées pourront toujours être dédouanées aux Verrières et les gardes-frontières vont continuer d’occuper le poste. En principe, les véhicules transportant des biens commerciaux devront passer par une autre douane, les plus proches étant celle du Col France au Locle et celle de Vallorbe, où le trafic est plus important. Mais l’Administration fédérale des douanes dit avoir proposé une procédure simplifiée aux principales entreprises du Val-de-Travers concernées. Cette procédure devrait leur permettre de déclarer les marchandises importées ou exportées à l’avance, le transport pouvant alors encore être assuré via Les Verrières.

 

Du côté des entreprises

L’entreprise Mauler, à Môtiers, est une des sociétés particulièrement touchées. Elle importe plusieurs types de marchandises et exporte une partie de son vin mousseux. En moyenne, ses fournisseurs passent la douane aux Verrières deux à trois fois par semaine. Le directeur général explique que ce bureau est très important pour son entreprise, sa proximité lui permettant d’être plus réactive et de régler rapidement les problèmes de manière simple et efficace. Jean-Marie Mauler confirme avoir été approché par l’AFD qui a eu, au préalable, de nombreux contacts avec les autorités communales de Val-de-Travers et le Service neuchâtelois de l’économie. Les négociations semblent bien avancées pour mettre en place une procédure simplifiée  : l’entreprise Mauler devra compléter son équipement informatique et former certains membres de son personnel pour réaliser les démarches administratives en ses propres murs.
L’entreprise SID, à Saint-Sulpice, est très tournée vers d’autres marchés, notamment la France. Elle est aussi concernée par plusieurs passages hebdomadaires par la douane des Verrières. Mais elle n’a pourtant pas été contactée par l’Administration fédérale des douanes et n’a pas officiellement été informée de la date de fermeture ni des modalités.
Initialement, la fermeture du bureau commercial de la douane des Verrières était prévue pour le 31  décembre 2016. Elle a été repoussée une première fois au 1er  avril 2017, avant d’être décalée au 1er  juillet de la même année. Il n’y a pas que dans le canton de Neuchâtel que cette décision inquiète. C’est aussi le cas dans le Nord-Vaudois, et le Conseil d’Etat vaudois s’est positionné contre cette fermeture. Et en France voisine, la situation est source de préoccupation dans la région de Pontarlier. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus