Pyongyang tire des projectiles non identifiés de courte portée

La Corée du Nord a tiré des projectiles non identifiés de courte portée, a annoncé vendredi ...
Pyongyang tire des projectiles non identifiés de courte portée

Pyongyang tire des projectiles non identifiés de courte portée

Photo: KEYSTONE/EPA/JEON HEON-KYUN

La Corée du Nord a tiré des projectiles non identifiés de courte portée, a annoncé vendredi l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, citant l'état-major de l'armée sud-coréenne. Il s'agit de la troisième série de tirs de missiles en une semaine.

Les projectiles ont été tirés séparément de la côte orientale de la Corée du Nord tôt vendredi, a déclaré l'état-major sud-coréen à Yonhap. Les projectiles ont été tirés avant l'aube de Yonghung, dans la province du Hamgyong du Sud, et sont tombés dans la mer du Japon, selon l'état-major sud-coréen.

La Corée du Nord avait déjà lancé mercredi deux missiles balistiques, quelques jours après les tirs de deux autres missiles de courte portée pour protester contre des exercices militaires conjoints prévus entre Séoul et Washington.

Le président américain Donald Trump a indiqué jeudi que ces récents tirs de missiles balistiques ne lui posaient 'pas de problème'. 'Les missiles à courte portée sont très communs', a-t-il déclaré à des journalistes depuis les jardins de la Maison Blanche. Et 'nous ne nous sommes jamais accordés sur les missiles à courte portée', a ajouté M. Trump juste avant que l'agence sud-coréenne Yonhap ne rapporte le tir par Pyongyang d'un nouveau projectile non identifié de courte portée.

Tirs condamnés

Les membres européens du Conseil de sécurité de l'ONU ont condamné jeudi la récente série d'essais de missiles nord-coréens qui ont alimenté les craintes que Pyongyang ne développe des armes plus avancées.

Pyongyang et Washington sont engagés depuis plus d'un an dans un processus diplomatique pour régler la question des programmes nucléaire et balistique nord-coréens. Lors de leur entrevue impromptue en juin dans la Zone démilitarisée, les deux hommes avaient alors convenu de reprendre les discussions.

Mais cet engagement ne s'est pas concrétisé et Pyongyang a averti récemment que le processus pourrait capoter si des manoeuvres militaires communes entre les Sud-Coréens et les Américains se déroulaient comme prévu en août. Et Washington a confirmé que les exercices étaient toujours prévus.

Le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne ont exhorté la Corée du Nord à 'prendre des mesures concrètes en vue de sa dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible et à engager des négociations significatives avec les Etats-Unis, comme convenu entre le Président Trump et Kim Jong-un le 30 juin' lors de la rencontre entre les deux hommes à la Zone démilitarisée entre les deux Corées.

La Corée du Nord a pour interdiction de lancer des missiles balistiques en vertu des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, mais Séoul a affirmé que les engins tirés mercredi depuis la région de Wonsan (est) étaient deux missiles balistiques à courte portée qui ont parcouru environ 250 kilomètres.

/ATS
 

Actualités suivantes