Offensive contre l'enclave de l'EI à la frontière libano-syrienne

L'armée libanaise a annoncé samedi matin le début de son offensive pour chasser le groupe État ...
Offensive contre l'enclave de l'EI à la frontière libano-syrienne

Offensive contre l'enclave de l'EI à la frontière libano-syrienne

Photo: Keystone

L'armée libanaise a annoncé samedi matin le début de son offensive pour chasser le groupe État islamique de l'est du pays, près de la frontière syrienne. De l'autre côté, en Syrie, le Hezbollah et l'armée de Bachar al-Assad ont eux aussi lancé l'assaut.

'Au nom du Liban, au nom des soldats libanais kidnappés, au nom des martyrs de l'armée, j'annonce que l'opération 'l'aube du Jouroud' a commencé' a proclamé le chef de l'armée, le général Joseph Aoun. 'Jouroud' se réfère à la zone frontière montagneuse stérile entre le Liban et la Syrie.

Lundi, les derniers rebelles syriens présents dans cette région montagneuse avaient été évacués vers la Syrie, à la suite d'un accord avec leurs adversaires du mouvement chiite libanais Hezbollah. Reste des djihadistes de l'EI près de la ville de Ras Baalbek contre lesquels l'armée libanaise a lancé l'offensive, à l'aide de roquettes, de pièces d'artillerie et d'hélicoptères.

L'opération menée par l'armée syrienne et le Hezbollah vise elle des combattants de l'État islamique dans la région occidentale de Qalamoun sur territoire syrien, a rapporté la télévision Al-Manar d'Hezbollah. La zone est frontalière au village de Ras Baalbek.

Selon le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah, l'EI contrôlerait une zone estimée d'environ 300 km2 à cheval entre Liban et la Syrie, dont environ 140 km2 au Liban.

Malgré ces annonces quasi simultanées, l'armée libanaise a souligné qu'elle ne coordonnait pas ses opérations militaires avec son homologue syrienne.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus