Maha Vajiralongkorn couronné à 66 ans roi de Thaïlande

Maha Vajiralongkorn a été couronné samedi, à l'âge de 66 ans, roi de Thaïlande lors d'une cérémonie ...
Maha Vajiralongkorn couronné à 66 ans roi de Thaïlande

Maha Vajiralongkorn couronné à 66 ans roi de Thaïlande

Photo: KEYSTONE/AP Thai TV Pool

Maha Vajiralongkorn a été couronné samedi, à l'âge de 66 ans, roi de Thaïlande lors d'une cérémonie dans le Grand Palais de Bangkok. Il représente un symbole de stabilité dans un pays qui reste très divisé après les législatives de mars.

Rama X, 66 ans, s'est adressé samedi après-midi lors d'une grande audience aux membres de la famille royale et à certains des plus hauts dignitaires du royaume, notamment le chef actuel de la junte au pouvoir Prayut Chan-o-Cha. Il leur a demandé de l'aider à oeuvrer 'au bien-être du peuple avec pour objectif premier la prospérité, la sécurité nationale, la paix et le bonheur' des Thaïlandais.

Le nouveau souverain a ensuite été transporté dans un palanquin au temple du Bouddha d'Émeraude, l'un des plus sacrés du pays, où il s'est proclamé patron royal du bouddhisme.

Quelques heures plus tôt, il a posé lui-même sur sa tête la 'Grande Couronne de la Victoire', de plus de sept kilos, en émail doré et sertie de pierres précieuses. Monté sur le trône au décès de son père Bhumibol Adulyadej en 2016, son couronnement, avait été retardé afin de pouvoir respecter une période de deuil en l'hommage du roi défunt.

Peu avant 10h00 (04h00 suisse), le monarque est arrivé en présence de son épouse, la reine Suthida, une ancienne hôtesse de l'air épousée le 1er mai en quatrième noce. Dans l'enceinte du Grand Palais de Bangkok, de l'eau bénite a été versée sur la tête du monarque, qui a troqué son habit militaire pour une tunique blanche. Plusieurs coups de canon ont été tirés.

Un peu, plus tard, assis sous une ombrelle blanche à neuf étages, symbole du caractère sacré de sa fonction, Maha Vajiralongkorn, 66 ans, a posé lui-même sur sa tête la 'Grande Couronne de la Victoire'.

De nombreux touristes et Thaïlandais, vêtus de chemise jaune, la couleur de la monarchie, ont afflué dès vendredi autour du palais. Maha Vajiralongkorn, aussi connu sous le nom de Rama X, est le dernier descendant de la dynastie des Chakri, fondée en 1782.

Ces cérémonies, qui vont se prolonger jusqu'à lundi, sont un évènement inédit dans le royaume depuis le sacre de Bhumibol Adulyadej en 1950. Ce dernier, qui détenait le record de longévité des monarques en exercice après avoir régné 70 ans, a légué à son fils l'une des plus grosses fortunes royales mondiales.

Garant de l'unité

Ce couronnement est l'occasion pour Maha Vajiralongkorn de s'afficher comme le garant de l'unité du royaume, qui a connu douze coups d'Etat depuis 1932, dont deux au 21e siècle. D'autant que la Thaïlande reste politiquement très divisée après les élections législatives du 24 mars, les premières depuis la prise du pouvoir par l'armée en 2014.

Plus d'un mois après le scrutin, les deux camps pro-junte et anti-junte revendiquent la victoire, cherchant à former une coalition pour obtenir une majorité à la chambre basse du Parlement. Et l'opposition dénonce de nombreuses fraudes. Les résultats définitifs ne seront connus qu'après les cérémonies du couronnement d'ici le 9 mai afin de garantir au maximum la stabilité du pays.

Maha Vajiralongkorn, monarque d'un pays où royauté et armée sont intrinsèquement liées, n'a pas attendu d'être couronné pour resserrer son emprise sur les affaires royales. Il a ainsi pris de court les observateurs qui le prédestinaient à régner sans beaucoup s'investir.

Souvent en Bavière

Le roi, qui a pris l'habitude de séjourner régulièrement en Bavière, est intervenu directement pendant la campagne des législatives. Il a opposé une fin de non-recevoir à la candidature de sa soeur aînée au poste de Premier ministre pour un parti dans l'opposition et apporté un soutien subliminal aux militaires.

En 2017, il a pris le contrôle direct du Crown property bureau (CPB), qui gère les dizaines de milliards d'actifs de la fortune royale. Il s'est aussi opposé à plusieurs amendements constitutionnels qui auraient pu restreindre ses prérogatives.

En Suisse

Les cérémonies se poursuivent jusqu'au 6 mai. Dimanche, un grand défilé sera organisé au cours duquel le roi sera transporté dans un palanquin doré porté par des soldats.

En Suisse, les Thaïlandais participent aux festivités via deux cérémonies, à Echallens (VD) et Gretzenbach (SO), où se trouve le plus grand temple bouddhiste thaïlandais du pays.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus