Les combats reprennent à Hodeïda, au Yémen

De violents combats ont éclatés lundi soir à Hodeïda, au Yémen, entre les rebelles Houthis ...
Les combats reprennent à Hodeïda, au Yémen

Les combats reprennent à Hodeïda, au Yémen

Photo: KEYSTONE/AP/HANI MOHAMMED

De violents combats ont éclaté lundi soir à Hodeïda, au Yémen, entre les rebelles Houthis et la coalition sous commandement saoudien, selon des sources militaires pro-gouvernement. La coalition avait suspendu il y a quatre jours son offensive sur le port.

Ces combats, les plus violents depuis la désescalade du 14 novembre, se concentrent dans la partie orientale de la ville où les rebelles ont déclenché des tirs d'artillerie et où les forces pro-gouvernementales ont riposté. L'aviation de la coalition menée par l'Arabie saoudite lançait douze raids aériens, selon ces responsables des forces loyalistes.

Les habitants de la ville rapportent que des avions de la coalition ont pilonné des positions rebelles et que de violents affrontements se déroulent à 4 kilomètres du port environ, dans les faubourgs de la ville contrôlée par les Houthis. Plus de dix frappes aériennes ont été signalées par ces témoins. Selon un habitant, un missile a été tiré du centre-ville vers le quartier du '7-Juillet' où des combats au sol font rage.

Cessez-le-feu pour la paix

La coalition arabe qui intervient depuis mars 2015 au Yémen avait ordonné jeudi la suspension de son offensive contre la ville portuaire, sous la pression des Occidentaux qui cherchent à obtenir un cessez-le-feu dans le but de relancer les efforts de paix.

Dans un communiqué diffusé dimanche soir, le chef du Comité suprême révolutionnaire des Houthis, Mohammed Ali al Houthi, avait annoncé de son côté que les rebelles chiites stoppaient leurs attaques de drone et leurs tirs de missiles contre l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et leurs alliés au Yémen. Il avait ajouté que le mouvement était prêt à un cessez-le-feu d'une plus grande ampleur si la coalition militaire conduite par Ryad 'veut la paix'.

Projet de l'ONU

La reprise des affrontements à Hodeïda intervient alors que l'émissaire de l'ONU Martin Griffiths s'efforce de relancer le processus de paix, après l'échec d'une tentative en septembre dernier à Genève, où les Houthis ne s'étaient pas déplacés.

L'envoyé spécial des Nations unies espère pouvoir réunir d'ici la fin de l'année en Suède une conférence pour la paix. Son projet de résolution demande une trêve dans la ville et le passage, sans obstacles, de l'aide humanitaire.

De son côté, le roi Salman d'Arabie saoudite a réaffirmé lundi son soutien aux efforts des Nations unies.

Changement de contexte

Le contexte international a changé depuis l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à l'intérieur du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul le 2 octobre dernier. Plusieurs puissances occidentales, qui fournissent des armes et des renseignements aux Etats arabes de la coalition, expriment désormais de plus en plus de réserves sur le conflit et pressent en faveur d'un cessez-le-feu pour appuyer les efforts de l'ONU.

Situé sur la mer Rouge, Hodeïda est le principal port du Yémen par où transite l'essentiel de l'aide humanitaire à destination de la population yéménite.

/ATS
 

Actualités suivantes