Le chef des républicains au Sénat reconnaît la victoire de Biden

Le chef de la majorité républicaine au Sénat américain, Mitch McConnell, a reconnu mardi la ...
Le chef des républicains au Sénat reconnaît la victoire de Biden

Le chef des républicains au Sénat reconnaît la victoire de Biden

Photo: KEYSTONE/EPA/JIM LO SCALZO

Le chef de la majorité républicaine au Sénat américain, Mitch McConnell, a reconnu mardi la victoire du démocrate Joe Biden à la présidentielle face à Donald Trump. Lundi, le collège électoral avait confirmé les résultats.

'Le collège électoral a parlé donc je voudrais aujourd'hui féliciter le président élu Joe Biden', a-t-il dit à l'ouverture des débats au Sénat. M. McConnell, un indéfectible soutien de M. Trump pendant tout son mandat, est le dirigeant républicain le plus haut placé à entériner la défaite du président sortant, qui continue de dénoncer sans preuve des fraudes massives.

'Les grands électeurs se sont réunis hier dans les 50 Etats donc à partir de ce matin, notre pays a officiellement un président élu et une vice-présidente élue', a-t-il déclaré. 'Nous étions nombreux à espérer que l'élection présidentielle donne lieu à un résultat différent, mais notre système de gouvernement a des procédures pour déterminer qui sera investi le 20 janvier', a expliqué le chef de la majorité sénatoriale.

Il a salué M. Biden, longtemps sénateur du Delaware, 'dévoué au service public pendant de nombreuses années', et sa future vice-présidente Kamala Harris, elle aussi sénatrice. 'Au-delà de nos différences, tous les Américains peuvent être fiers que notre nation ait une femme vice-présidente élue pour la toute première fois', s'est réjoui M. McConnell.

Après le scrutin du 3 novembre, il avait soutenu M. Trump, estimant que celui-ci était 'à 100% en droit d'examiner les allégations d'irrégularités et de peser ses options légales'. Il avait toutefois évité de reprendre à son compte les accusations de fraudes électorales.

'Francs l'un envers l'autre'

Joe Biden, qui a besoin d'une majorité au Sénat pour faire voter les importantes réformes de son programme, a confirmé avoir parlé au patron du Sénat. 'Je lui ai dit que, même si nous étions en désaccord sur de nombreux sujets, il y a des choses qu'on peut faire ensemble', a-t-il expliqué. 'Nous avons toujours été francs l'un envers l'autre', a souligné M. Biden.

De son côté, la porte-parole de la Maison Blanche Kayleigh McEnany n'a pas souhaité commenter les déclarations de Mitch McConnell. 'Le président continue ses recours', a-t-elle dit lors d'un point-presse, estimant que le vote du collège électoral était seulement 'une étape du processus constitutionnel qui se terminera le 20 janvier'.

/ATS
 

Actualités suivantes