Le bilan après Michael risque de s'aggraver en Floride

Des dizaines de personnes étaient toujours portées disparues dimanche dans le nord-ouest de ...
Le bilan après Michael risque de s'aggraver en Floride

Le bilan après Michael risque de s'aggraver en Floride

Photo: KEYSTONE/AP/DAVID GOLDMAN

Des dizaines de personnes étaient toujours portées disparues dimanche dans le nord-ouest de la Floride. Le 'Panhandle' a été dévasté par le passage de l'ouragan Michael, et les secouristes s'attendent à ce que le bilan s'alourdisse.

Dix-huit personnes ont perdu la vie dans les Etats américains de Floride, de Géorgie, de Caroline du Nord et de Virginie. Jusqu'ici, la mort d'une personne a été confirmée dans la ville balnéaire de Mexico Beach, qui a été directement frappée par l'ouragan.

Mais les recherches des secouristes ont été entravées par des routes bloquées et des piles de gravats. 'S'il n'y avait qu'un seul décès, pour moi, cela relèverait du miracle', a dit le maire de la ville, Al Cathey, cité par la presse locale.

Ce dernier a déclaré à la chaîne ABC News que 289 habitants, dans une ville qui en compte un peu plus de 1000, avaient décidé de rester à Mexico Beach, malgré l'ordre d'évacuer émis avant le passage. Quarante-six personnes étaient toujours portées disparues dimanche à Mexico Beach, a-t-il précisé.

La côte de Panhandle constitue la partie nord-ouest de la Floride, bordée par l'Alabama au nord et à l'ouest et la Géorgie au nord.

Donald Trump attendu

Pour le gouverneur de l'Etat de Floride, Rick Scott, qui a survolé les zones dévastées en hélicoptère avec des responsables de l'Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA), la priorité est de retrouver les personnes disparues. Son bureau a dit avoir déployé plus de 1700 secouristes et 300 ambulances pour mener les opérations de recherches.

D'abord classé en ouragan de catégorie 4 - le plus violent à frapper la Floride depuis 80 ans - quand il a touché terre mercredi dans la région de Panhandle, Michael a été rétrogradé en tempête tropicale à mesure de sa progression dans les terres et de sa perte de puissance.

Le président américain Donald Trump doit se rendre en Floride et en Géorgie en début de semaine pour constater les dégâts causés par l'ouragan, accompagné par son épouse Melania Trump.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus