La tension monte à St-Louis, dans le Missouri

Près d'un millier de personnes sont descendues dimanche dans les rues de St-Louis (Missouri) ...
La tension monte à St-Louis, dans le Missouri

La tension monte à St-Louis, dans le Missouri

Photo: Keystone

Près d'un millier de personnes sont descendues dimanche dans les rues de St-Louis (Missouri) pour le troisième jour consécutif. Elles dénoncent l'acquittement d'un ancien policier blanc qui avait abattu un Afro-américain lors d'une course poursuite en 2011.

Cette marche, la plus importante jusqu'ici, a dégénéré en soirée. Des manifestants ont lancé des projectiles et des débris divers sur les forces de l'ordre et des vitrines de magasins ont été détruites. Une autoroute a même été bloquée. Le rassemblement avait pourtant débuté dans le calme. Les policiers ont ordonné aux protestataires de se disperser. Plusieurs d'entre eux ont toutefois été arrêtés.

'On peut remplacer les vitres, mais pas les vies', a commenté une mère de trois enfants et membre du 'collectif de Ferguson', une autre ville du Missouri où un policier blanc avait échappé à des poursuites judiciaires en 2014 après avoir tué un jeune Noir.

'Si nous n'obtenons pas justice, vous n'aurez pas la paix', ont scandé les manifestants en passant devant un commissariat dans le centre de St-Louis. Les manifestants dénoncent un racisme institutionnel et entendent mener des actions de blocage et des rassemblements pendant plusieurs jours.

Samedi soir, des vitrines de nombreux magasins avaient déjà été détruites. Au moins neuf personnes ont été arrêtées, selon les services de police de la ville et du comté, en plus d'une trentaine d'interpellations vendredi.

A l'issue d'une course poursuite en 2011 avec un trafiquant de drogue Afro-américain, le policier blanc a tiré et tué l'homme dans sa voiture. Les diverses vidéos de la scène n'en donnent qu'une image incomplète, mais le policier a notamment été accusé d'avoir déposé une arme de poing dans la voiture pour justifier son acte.

/ATS