L'ouragan Michael rétrogradé en tempête tropicale

L'ouragan Michael a été rétrogradé jeudi en tempête tropicale, poursuivant sa course en Géorgie ...
L'ouragan Michael rétrogradé en tempête tropicale

L'ouragan Michael a été rétrogradé jeudi en tempête tropicale, poursuivant sa course en Géorgie. Il a frappé de plein fouet le nord-ouest de la Floride voisine avec des vents d'une grande violence, faisant au moins un mort.

L'ouragan a été rétrogradé en catégorie 1 mercredi soir (sur une échelle de 5), avant d'être classé vers minuit (05h00 heure suisse) en tempête tropicale. En traversant la Géorgie, des pluies torrentielles se sont déversées avec des vents de plus de 110 km/h.

À Panama City, une station balnéaire sur le littoral de Floride, un mur d'eau et des vents puissants avec des pointes à 250 km/h se sont déchaînés mercredi pendant presque trois heures. Des pans de bâtiments en brique se sont effondrés et des arbres sont tombés, bloquant les rues et arrachant les lignes électriques.

Les responsables du comté de Gadsden en Floride, à plusieurs kilomètres des côtes, ont signalé à l'AFP 'un mort lié à l'ouragan', la première victime de ce cyclone.

'Ouragan monstrueux'

Le Centre national des ouragans (NHC) a signalé des inondations provoquées par le cyclone sur le littoral. Des images postées sur les réseaux sociaux montraient une partie de Mexico Beach, à une trentaine de kilomètres, sous plusieurs mètres d'eau avec des maisons immergées jusqu'au toit, parfois partiellement arraché.

Des dizaines de refuges ont été ouverts pour accueillir les milliers d'habitants fuyant l'arrivée de l'ouragan. Tallahassee, capitale de la Floride dont l'aéroport a été fermé mercredi, s'est transformée en ville fantôme. La situation est 'apocalyptique et étrange', racontait Caitlin Staniec, 28 ans.

Quelque 375'000 personnes, dans plus de vingt comtés de Floride, ont néanmoins décidé de braver la tempête, malgré les indications à l'évacuation.

'Je me rendrai très très rapidement en Floride', a déclaré Donald Trump lors d'un meeting en Pennsylvanie mercredi soir. 'Je leur souhaite le meilleur', a indiqué le président américain.

Fin de la saison des ouragans

Brock Long, le patron de l'agence américaine de gestion des services d'urgence (Fema), a expliqué que Michael était l'ouragan le plus intense depuis le début du recueil des données en 1851 à frapper la 'Panhandle', une bande allant nord-ouest de la Floride jusqu'au golfe du Mexique.

Jamais un ouragan n'avait frappé les États-Unis continentaux au mois d'octobre à une telle vitesse, explique à l'AFP Philip Klotzbach, météorologue spécialiste des ouragans à la Colorado State University. Le mois d'octobre correspond à la fin de la saison des ouragans, qui dure de juin à novembre.

Donald Trump avait approuvé mardi l'état d'urgence dans 35 comtés de Floride, permettant le déblocage de moyens matériels supplémentaires.

Les responsables des États voisins d'Alabama et de Géorgie ont aussi déclaré l'état de catastrophe. La Caroline du Nord, touchée mi-septembre par l'ouragan Florence qui a tué une quarantaine de personnes et causé des milliards de dollars de dégâts, a également été placée en alerte.

/ATS
 

Actualités suivantes