L'UE prolonge d'un an des sanctions liées à l'annexion de la Crimée

L'Union européenne a reconduit jeudi pour une nouvelle période d'un an une batterie de sanctions ...
L'UE prolonge d'un an des sanctions liées à l'annexion de la Crimée

L'Union européenne a reconduit jeudi pour une nouvelle période d'un an une batterie de sanctions prises pour riposter à 'l'annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol par la Russie'. La décision a été prise lors d'un sommet des dirigeants des 28 à Bruxelles.

L'UE ne reconnaît pas l'annexion de la Crimée et de Sébastopol par la Russie en 2014, qu'elle qualifie de 'violation du droit international'. Elle a depuis adopté une série de mesures pour marquer sa désapprobation.

Les 'mesures restrictives' prises jeudi interdisent notamment les investissements dans la péninsule et les importations vers l'Union de ses produits, et s'appliquent aux ressortissants européens et aux entreprises établies dans l'UE. Le régime des sanctions prévoit des mesures dans le domaine du tourisme, des exportations, des transports, des télécommunications ou encore de l'énergie.

L'UE a également pris des sanctions économiques visant certains secteurs de l'économie russe (actuellement en vigueur jusqu'à fin juillet 2019). Un troisième type de mesures existe également à l'encontre de '170 personnes et 44 entités faisant l'objet d'un gel des avoirs et d'une interdiction de voyager'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus