L'ONU doit se réformer, Trump lance un appel

Une centaine de pays, dont la Suisse, ont signé une déclaration proposée par les Etats-Unis ...
L'ONU doit se réformer, Trump lance un appel

L'ONU doit se réformer, Trump lance un appel

Photo: Keystone

Une centaine de pays, dont la Suisse, ont signé une déclaration proposée par les Etats-Unis sur la réforme de l'ONU. Ce texte sera endossé lundi lors d'une cérémonie présidée à New York par Donald Trump, ont indiqué jeudi des sources diplomatiques.

Cet événement, planifié à partir d'une initiative américaine, sera co-organisé par les Etats-Unis et douze autres pays dont l'Allemagne. La France, qui n'a pas été associée par Washington au projet de déclaration contrairement à Berlin ou Londres, continue de réfléchir à sa position, ont précisé des diplomates.

Lors de la cérémonie, programmée lundi à 10h00 (16h00 suisse), trois allocutions sont prévues: celle de Donald Trump, de son ambassadrice à l'ONU Nikki Haley et celle du secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres.

Ces interventions auront lieu à la veille de l'ouverture du 'débat général' à l'Assemblée générale de l'ONU, qui réunit les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres. Il n'était pas clair jeudi si un membre de la délégation suisse - qui comprend la présidente de la Confédération Doris Leuthard et le conseiller fédéral Didier Burkhalter - participera à cette cérémonie.

Donald Trump a jusqu'ici plutôt été un critique virulent des Nations unies. Son initiative survient alors qu'Antonio Guterres a lancé un vaste processus de réformes à l'ONU pour améliorer sa cohérence au moindre coût.

La déclaration politique attendue lundi, dont une version a été obtenue par l'AFP, comprend dix affirmations et engagements visant à rendre 'plus efficace et performante' une organisation souvent taxée de lourdeurs administratives trop coûteuses.

Approche plus transversale

Le premier projet de texte, en août, qui soulignait la responsabilité du secrétaire général dans les réformes, avait été partagé par Washington avec quatorze pays de tous les continents: outre le Royaume Uni et l'Allemagne, il avait été envoyé à la Slovaquie, au Canada, à la Chine, à l'Inde, à l'Indonésie, à la Thaïlande, au Japon, à la Jordanie, au Niger, au Rwanda, au Sénégal et à l'Uruguay.

Dans son propre processus de réformes, Antonio Guterres a prévu de soumettre à l'Assemblée générale des rapports sur une meilleure gestion des effectifs, une coordination accrue des instances chargées du développement et une approche plus transversale des domaines de la paix et la sécurité.

Les Etats-Unis sont le premier contributeur financier à l'ONU, assurant 28,5% de son budget d'opérations de paix estimé à 7,3 milliards de dollars, et 22% de son budget de fonctionnement qui atteint 5,4 milliards de dollars.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus