Donald Trump ouvre la voie à des renforts en Afghanistan

Le président américain Donald Trump a ouvert la voie lundi à un renforcement des effectifs ...
Donald Trump ouvre la voie à des renforts en Afghanistan

Donald Trump ouvre la voie à des renforts en Afghanistan

Photo: Keystone

Le président américain Donald Trump a ouvert la voie lundi à un renforcement des effectifs militaires américains en Afghanistan. Il a présenté la nouvelle stratégie des Etats-Unis dans la région, expliquant qu'un retrait à la hâte n'était pas possible.

Le président américain, qui s'est exprimé lors d'un discours retransmis en direct à la télévision, n'a pas dit combien de soldats supplémentaires seraient envoyés en renfort auprès des 8400 hommes sur le terrain. Le général John Nicholson, qui dirige les troupes américaines en Afghanistan, a demandé un renfort de 4000 soldats.

Donald Trump a expliqué que sa nouvelle politique dans la région avait pour but d'empêcher l'Afghanistan de devenir un refuge pour les islamistes qui veulent s'en prendre aux Etats-Unis.

Guerre coûteuse

Le président républicain a expliqué qu'il avait dû surmonter ses doutes concernant le dossier afghan. Il a souvent dit pendant la campagne électorale pour l'élection présidentielle de novembre dernier que cette guerre était trop coûteuse en vie et en argent.

'Mon instinct d'origine allait vers un retrait', a déclaré Donald Trump en ajoutant que ses conseillers à la sécurité nationale l'avaient convaincu de renforcer la capacité américaine à empêcher les talibans de chasser le gouvernement en place à Kaboul, qui est soutenu par les Etats-Unis.

Le chef de la Maison-Blanche a également annoncé son intention de durcir les relations avec le Pakistan et de développer le partenariat avec l'Inde.

L'envoi de troupes américaines en Afghanistan a été décidé en octobre 2001 par le président de l'époque, George W. Bush, pour renverser le régime des talibans, qui avait offert un refuge au réseau terroriste Al-Qaïda pour préparer les attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington.

/ATS
 

Actualités suivantes