Les eurodéputés veulent supprimer le changement d'heure saisonnier

Le Parlement européen s'est prononcé mardi en faveur d'une suppression du changement d'heure ...
Les eurodéputés veulent supprimer le changement d'heure saisonnier

Les eurodéputés veulent supprimer le changement d'heure saisonnier

Photo: Keystone/DPA/FRISO GENTSCH

Le Parlement européen s'est prononcé mardi en faveur d'une suppression du changement d'heure saisonnier dans l'Union européenne. Cette mesure devrait prendre effet à compter de 2021.

Ce projet de loi a été adopté par 410 voix pour et 192 contre par le Parlement européen réuni en session plénière à Strasbourg. Il laisse à chaque pays le choix de rester à l'heure d'hiver ou à l'heure d'été.

Ce texte devra encore faire l'objet de négociations entre le Parlement et le Conseil représentant les Etats membres. S'il est définitivement adopté, les pays optant pour l'heure d'été ajusteraient une dernière fois leurs montres en mars 2021 et ceux optant pour l'heure d'hiver en octobre de la même année.

Eviter un « patchwork »

Après avoir mené une consultation publique, la Commission européenne avait recommandé en septembre 2018 d'abolir le changement d'heure saisonnier dès 2019. Tant les Etats membres que le Parlement ont toutefois jugé ce délai trop court.

Dans la position qu'ils ont adoptée mardi, les eurodéputés appellent les pays de l'UE à se coordonner avant toute modification. Ils demandent en outre aux Etats de communiquer leur choix à la Commision pour avril 2020. Leurs décisions ne peuvent toutefois en aucun cas porter atteinte au bon fonctionnement du marché intérieur, pointent les parlementaires.

« On ne peut pas se permettre d'avoir un "patchwork" d'heures différentes dans l'Union européenne, en conséquence nous attendons des Etats membres qu'ils coordonnent leurs décisions », a insisté la sociale-démocrate suédoise Marita Ulvskog, rapporteure du texte.

Mesure contestée

C'est une directive de 2001 qui règle le passage de l'heure d'hiver à l'heure d'été et inversement. Tous les Etats européens changent d'heure le dernier week-end de mars et le dernier week-end d'octobre.

Instauré initialement pour réaliser des économies d'énergie, le changement d'heure suscite de vives oppositions depuis des années. Ses détracteurs invoquent des effets négatifs sur le sommeil et la santé ou sur les accidents de la route et l'absence de réelles économies d'énergie.

Avantage à l'heure d'été

En France, une consultation en ligne organisée par une commission de l'Assemblée nationale a reçu plus de deux millions de réponses, à presque 84% en faveur de la fin du changement d'heure. L'heure d'été a eu la préférence d'une majorité des réponses.

Ces chiffres sont en adéquation avec une consultation lancée par la Commission européenne à l'été 2018: sur environ 4,6 millions de participants au sein des pays européens, 56% des votants étaient pour conserver l'heure d'été, contre 36% pour l'heure d'hiver.

La Suisse, qui applique l'alternance de l'heure d'été et de l'heure d'hiver depuis 1981, suit l'évolution de la situation. Elle étudiera soigneusement la pertinence d'une éventuelle adaptation de l'heure officielle. Jusqu'à nouvel avis, la réglementation actuelle reste en vigueur.

Le passage à l'heure d'été en Europe aura lieu dimanche. /ATS

 

Actualités suivantes