Catalogne: le bras de fer pour l'investiture de Puigdemont commence

Le Parlement de Catalogne, dominé par les séparatistes, siège mercredi pour la première fois ...
Catalogne: le bras de fer pour l'investiture de Puigdemont commence

Catalogne: le bras de fer pour l'investiture de Puigdemont commence

Photo: KEYSTONE/EPA/STEPHANIE LECOCQ

Le Parlement de Catalogne, dominé par les séparatistes, siège mercredi pour la première fois depuis sa tentative de rupture avec l'Espagne. En exil à Bruxelles, Carles Puigdemont souhaite être investi à la présidence. Madrid refuse une telle proposition.

La chambre régionale a ouvert cette première session à 11h00. Lors des élections du 21 décembre, les indépendantistes ont obtenu une majorité de 70 sièges sur 135. Une telle majorité doit leur permettre en principe de désigner un président séparatiste.

Le candidat naturel est Carles Puigdemont, destitué par le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy avec l'ensemble de son exécutif le 27 octobre. Mardi soir, les deux principales listes séparatistes, celle du président destitué 'Ensemble pour la Catalogne' et celle de la 'Gauche républicaine de Catalogne', ont annoncé avoir trouvé un accord pour l'investir.

La première a 34 sièges et la deuxième 32. Avec les quatre voix encore à confirmer de la Candidature d'unité populaire (extrême gauche indépendantiste), l'arithmétique leur donne donc l'avantage.

Seul problème: Mariano Rajoy n'acceptera en aucun cas une présidence depuis Bruxelles, via internet et vidéoconférence, d'une région de 7,5 millions d'habitants où vivent 16% des Espagnols. 'Je contesterai le premier acte administratif', qui ira dans ce sens, a-t-il dit à des journalistes mardi. L'investiture s'annonce donc compliquée.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus