Uber cesse son service UberPop à Zurich

Le service de transport Uber arrête son service UberPop à Zurich. Les offres plus onéreuses ...
Uber cesse son service UberPop à Zurich

Uber cesse son service UberPop à Zurich

Photo: Keystone

Le service de transport Uber arrête son service UberPop à Zurich. Les offres plus onéreuses UberX et UberBlack restent cependant disponibles, a indiqué mercredi un porte-parole de la société américaine, confirmant une information du Blick Online.

La mesure entrera en vigueur jeudi à midi. Uber réagit ainsi au souhait de plusieurs partenaires d'UberPop de se rediriger vers UberX afin de gagner de l'argent, explique l'entreprise dans un communiqué. Les chauffeurs d'UberPop ont maintenant trois mois pour obtenir une autorisation de transport professionnel de personnes.

L'offre UberPop est maintenue à Bâle et à Lausanne. UberPop est le service le moins cher de la société controversée. Il permet à presque chaque conducteur de s'improviser chauffeur. Seules conditions à remplir: avoir au moins 21 ans et disposer d'un véhicule quatre portes soigné. Une autorisation d'effectuer des transports professionnels de personnes n'est pas exigée.

Uber justifie sa décision par le fait que les tarifs d'UberPop ne permettent de profits. Il ne s'agit donc pas de transport professionnel.

Les chauffeurs Pop ne peuvent travailler que deux fois par mois. En Suisse, celui qui transporte plus d'une fois en 16 jours des passagers payants doit disposer de l'autorisation adéquate.

'Victoire d'étape'

Unia a salué mercredi 'une victoire d'étape'. 'L'abandon d'UberPop revient à admettre que pendant des années, Uber a systématiquement permis et encouragé le transport illégal de personnes, écrit le syndicat. Et de déplorer l'entêtement d'Uber à maintenir son modèle illégal et voué à l'échec à Bâle et Lausanne.

A Lausanne, un projet de loi pourrait sonner le glas de cette offre: le canton de Vaud a mis en consultation en mai un texte qui veut harmoniser les règles entre les taxis. Il exige que tous les chauffeurs soient au bénéfice d'un permis professionnel, et prévoit des amendes salées en cas d'infraction. Ces dernières peuvent monter jusqu'à 20'000 francs, et même jusqu'à 50'000 francs en cas de récidive dans les deux ans.

/ATS
 

Actualités suivantes