Trois animateurs de la RTS enfermés pour la bonne cause

Trois animateurs de la RTS vont s'enfermer dans un studio durant six jours au centre de Lausanne ...
Trois animateurs de la RTS enfermés pour la bonne cause

Trois animateurs de la RTS vont s'enfermer dans un studio durant six jours au centre de Lausanne. L'objectif est de récolter des fonds pour lutter contre la précarité en Suisse. Bilan vendredi prochain.

Samedi 17h00, le studio est fermé à clé. Pauline Seiterle, Jonas Schneiter et Philippe Robin vont passer six jours et six nuits dans cet endroit chaleureux, mais confiné, et assurer 147 heures de radio en direct sur Option musique et sur les réseaux sociaux, un défi.

Murs roses, fauteuils rouges, table violette: au rez-de-chaussée, un studio vitré aux couleurs vives permettra au public de suivre le travail des animateurs qui se relaieront à l'antenne, toutes les quatre heures. Le trio se ressourcera à l'étage, espace privé, où sont installés les lits, les douches et une petite cuisine.

Appréhension

A la veille d'entrer dans ce cube de verre, la bonne humeur est de rigueur, mais aussi une bonne dose d'appréhension. 'J'ai envie d'y être, mais cela m'angoisse un peu. C'est la première fois de ma vie que je vais m'enfermer dans un endroit d'où je ne pourrai pas sortir pendant six jours et six nuits, je ne sais pas si j'en serai capable. Je vais apprendre des choses sur moi', se confie Philippe Robin.

'Comment vais-je dormir dans un univers aussi bruyant?', ajoute-t-il. Il y a la ventilation, une scène de concerts toute proche - où le chanteur Cali se produira notamment -, le studio radio en-dessous, la boîte de nuit voisine... Pour passer au mieux le cap, le trio s'est préparé avec un spécialiste du sommeil.

Le chat Didier

Les chambres, petites capsules de trois mètres sur trois, sont éclairées par des couleurs, à déterminer selon les envies. Un chat, Didier, les accompagnera. 'Nous sommes allés le chercher à la SPA. C'est un chat d'appartement, chartreux de 8 ans, qui ne connaît pas l'extérieur. Le public pourra l'adopter', a expliqué Jonas Schneiter.

L'opération Coeur à Coeur est organisée avec la Chaîne du bonheur, qui récolte les dons. Le public est appelé à faire un geste sur place, en ligne (rtscoeur.ch) ou par téléphone (dès 17h00 samedi, au 0800 87 07 07). En échange d'un don, les auditeurs pourront choisir un titre à diffuser à l'antenne.

Alain Berset à l'antenne

Durant la semaine, le trio recevra près de 200 invités à l'antenne, jour et nuit. Samedi matin, en prélude à l'action, le conseiller fédéral Alain Berset était présent à Lausanne pour rappeler 'qu'un demi-million de personnes vivent en-dessous du seuil de pauvreté en Suisse. C'est une réalité dans notre pays'.

Treize caméras filment le site. Deux autres sont installées dans un confessionnal où les animateurs pourront se rendre pour partager leurs émotions sur les réseaux sociaux. Une sorte d'exutoire.

Laboratoire technique

Depuis fin novembre, des équipes s'affairent autour de la place centrale. L'expérience est aussi un 'laboratoire technique', explique Raphaël Biolley, chef de projet. Durant la nuit, la RTS va utiliser des caméras semi-automatiques, capables de suivre un mouvement, pour filmer les animateurs.

En tout, quelque 160 personnes s'activeront sur le site. Pour la RTS, l'action représente des coûts supplémentaires de l'ordre de 400'000 francs. 'J'espère qu'on va récolter beaucoup plus d'argent. J'ai le sentiment que l'on utilise bien l'argent de la redevance et que nous créerons un effet de levier pour la solidarité', a dit à l'antenne Gilles Marchand, directeur de la RTS.

Modèle belge

L'opération Coeur à Coeur s'inspire d'expériences menées aux Pays-Bas puis en Belgique. La Suisse alémanique y participe depuis 2009. 'On souhaitait depuis un bon moment le faire aussi en Suisse romande', a expliqué Tony Burgener, directeur de la Chaîne du Bonheur.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus