Situation contrastée pour l'industrie MEM sur neuf mois

L'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) présente ...
Situation contrastée pour l'industrie MEM sur neuf mois

Situation contrastée pour l'industrie MEM sur neuf mois

Photo: Keystone

L'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) présente une situation contrastée sur les neuf premiers mois de l'année. Si le chiffre d'affaires a diminué, les entrées de commandes sont réjouissantes et la confiance est en hausse.

Au cours des trois premiers trimestres de 2016, les entrées de commandes ont augmenté de 12,4% par rapport à l'année précédente, indique mardi Swissmem, l'association faîtière de la branche. La croissance a été particulièrement forte au deuxième (+18,5%) et troisième trimestre (+18,4%).

Cette évolution réjouissante cache toutefois un effet de base dû aux mauvais trimestres précédents, relativise Swissmem. Néanmoins, la faîtière note que l'indice des entrées de commandes a atteint au troisième trimestre son plus haut niveau depuis 2008 pour cette période.

Confiance croissante

Au cours de l'année, tant les grandes entreprises que les PME ont en outre affiché une confiance croissante concernant l'évolution attendue pour les douze mois à venir. Selon la dernière enquête réalisée par Swissmem, 42% des sociétés sondées s'attendent à davantage de commandes de l'étranger, contre 12% qui craignent un recul.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires de la branche a toutefois diminué de 3,4% sur un an. Ce repli, qui touche aussi bien les grandes entreprises que les PME, est la conséquence du faible niveau des entrées de commandes de l'année précédente.

L'évolution des exportations montre également que la reprise attendue peine à s'imposer. Au cours des trois premiers trimestres, les exportations de l'industrie MEM se chiffraient à 47,1 milliards de francs, soit une modeste croissance de 0,4% par rapport à la même période de 2015.

Situation hétérogène

Les exportations ont toutefois évolué différemment selon les secteurs. Les ventes à l'étranger des instruments de précision ont augmenté de 5,2%, celles du secteur électrotechnique/électronique de 2% et celles de la métallurgie de 2,2%. Par contre, les exportations du domaine de la construction de machines ont reculé de 1,4%.

Une même hétérogénéité peut être observée du côté des différents marchés. Les exportations vers l'Asie ont reculé de 6,3% sur neuf mois, tandis que vers l'Union européenne - de loin le marché le plus important - elles ont augmenté de 3,5%. Les ventes vers les Etats-Unis ont également progressé (+4,2%).

Globalement, les entrées de commandes et les appréciations positives des entrepreneurs permettent de croire en une reprise, relève Swissmem. Cependant, les récentes données de chiffre d'affaires et des exportations prouvent que la tendance positive n'est pas encore arrivée dans toutes les entreprises. Les dernières annonces de restructuration provoquent également une certaine incertitude.

Franc toujours fort

Grâce à la hausse des entrées de commandes, le chiffre d'affaires devrait augmenter au cours de l'an prochain, mais il reste à savoir si les entreprises pourront en tirer bénéfice, note encore Swissmem. Le franc reste en effet fortement surévalué par rapport à l'euro, une tendance qui s'est encore accentuée ces dernières semaines.

Pour que l'industrie MEM puisse compter dans un avenir proche sur une croissance durable, l'évolution au niveau des devises et le développement conjoncturel dans les débouchés majeurs - qui s'annonce modéré en 2017 - seront déterminants, conclut la faîtière. Celle-ci espère qu'aucun événement politique ou économique au niveau mondial ne vienne troubler cette modeste croissance.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes