Premier jalon de Léman 2030 inauguré à Renens (VD)

Les CFF, l'Office fédéral des transports, les cantons de Vaud et Genève ont inauguré mardi ...
Premier jalon de Léman 2030 inauguré à Renens (VD)

Premier jalon de Léman 2030 inauguré à Renens (VD)

Photo: Keystone

Les CFF, l'Office fédéral des transports, les cantons de Vaud et Genève ont inauguré mardi le nouvel enclenchement de Renens, première réalisation concrète de Léman 2030. Ce 'cerveau du rail' permettra à terme de doubler les places assises entre Lausanne et Genève.

Baptême d'une locomotive à Genève, train d'officiels et d'invités jusqu'à la halte Prilly-Malley, discours et inauguration: les partenaires ont voulu marquer la mise en service du nouvel enclenchement de Renens, branché ce week-end.

Samedi et dimanche, le passage de l'ancien système au nouveau s'est réalisé avec des horaires modifiés, mais sans interruption totale du trafic, une prouesse. 'C'est quelque chose que l'on n'avait jamais encore fait en Suisse. Pourquoi ? parce que ici on ne peut pas se permettre d'interrompre le trafic ferroviaire', a expliqué le directeur général des CFF Andreas Meyer.'

Carrefour ferroviaire

Près de 600 trains circulent chaque jour sur l'axe Lausanne-Genève, quelque 800 sont attendus bientôt, a ajouté Nuria Gorrite, conseillère d'Etat vaudoise. Le nouvel enclenchement est au coeur d'un des plus importants carrefours ferroviaires de Suisse.

Ce bâtiment technique, désormais piloté depuis Lausanne, ne constitue pas la réalisation la plus spectaculaire de Léman 2030, comme le seront la quatrième voie Lausanne-Renens ou le futur saut-de-mouton de Malley. Mais c'est un rouage essentiel au bon fonctionnement du trafic entre Lausanne et Morges. Il gère 96 signaux principaux, 205 signaux nains et 127 aiguillages.

Rattrapage lémanique

Symboliquement, c'est une étape intermédiaire majeure d'un processus initié en 2009, a expliqué Anna Barbara Remund, sous-directrice de l'OFT. Cette année-là, les deux cantons, la Confédération et les CFF avaient paraphé une convention-cadre pour moderniser le rail sur l'arc lémanique et surtout, 'rattraper le retard', a rappelé le conseiller d'Etat genevois Luc Barthassat.

Outre le doublement de la capacité de la ligne Lausanne-Genève, le programme Léman 2030 prévoit le passage à la cadence au quart d'heure de certains trains du RER vaudois et du Léman Express. Il est doté de plus de 3,8 milliards de francs,

Le nouvel enclenchement représente aussi un préalable indispensable pour mener à bien les travaux d'extension de la ligne entre Lausanne et Renens, qui sont actuellement en cours. La fin des travaux de la quatrième voie, du saut-de-mouton et de la transformation de la gare de Renens sont prévus à l'horizon 2020.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes