L'agent arrêté en Allemagne prêt à témoigner contre la Suisse

L'agent de 54 ans arrêté fin avril à Francfort pour soupçons d'espionnage est prêt à témoigner ...
L'agent arrêté en Allemagne prêt à témoigner contre la Suisse

L'agent arrêté en Allemagne prêt à témoigner contre la Suisse

Photo: Keystone

L'agent de 54 ans arrêté fin avril à Francfort pour soupçons d'espionnage est prêt à témoigner contre la Suisse. Mais son avocat réfute toute trahison de secrets d'Etat. Bon nombre d'informations seraient déjà connues.

Son client est prêt à aller de l'avant et témoigner contre la Suisse, a déclaré l'avocat Valentin Landmann dans un entretien publié samedi par l'hebdomadaire alémanique 'Schweiz am Wochenende'.

Beaucoup d'informations se trouvent toutefois déjà dans les dossiers des Allemands, car le Ministère public de la Confédération (MPC) a transmis des documents non caviardés, selon M. Landmann. On ne pourra donc pas reprocher à son client de trahir des secrets d'Etat.

L'espion suisse a été arrêté le 28 avril. Ce détective privé, ex-policier zurichois, avait été chargé par le Service de renseignement de la Confédération d'identifier les inspecteurs du fisc de Rhénanie du Nord-Westphalie à l'oeuvre pour recueillir des données sur des clients allemands de banques suisses.

Ex-collaborateur du service de sécurité d'UBS, il aurait été actif en Allemagne 'au moins' de 2012 à fin 2015. Les autorités allemandes lui reprochent également d'avoir placé une 'source' au sein de l'administration des finances.

Enquête aussi en Suisse

L'affaire a filtré par des tiers également placés sous enquête et ayant eu accès aux dossiers. Les documents suisses auraient ensuite été transmis par les autorités judiciaires de Bochum (D) au Parquet fédéral allemand.

Une enquête est également en cours en Suisse contre l'agent depuis 2015. En janvier, le MPC a ouvert une procédure pénale pour soupçons d'espionnage économique. C'est lors d'une audition à Berne qu'il a indiqué travailler pour le SRC.

/ATS
 

Articles les plus lus