Selon Tidjane Thiam, l'impact sur les postes en Suisse est minimal

Credit Suisse confirme toujours viser la réduction de 1600 postes en Suisse, essentiellement ...
Selon Tidjane Thiam, l'impact sur les postes en Suisse est minimal

Selon Tidjane Thiam, l'impact sur les postes en Suisse est minimal

Photo: Keystone

Credit Suisse confirme toujours viser la réduction de 1600 postes en Suisse, essentiellement par fluctuation naturelle. Sur le total de 3500 postes biffés à ce jour, le nombre en Suisse est minimal, a assuré Tidjane Thiam, patron du numéro deux bancaire helvétique.

Sur les 6000 réductions de postes annoncées d’ici à fin 2016, 3500 ont été réalisées, essentiellement à Londres, à New York, en Pologne et en Inde, a précisé mardi le Franco-Ivoirien devant les médias à Zurich. C'est 700 de plus que les 2800 qui l’avaient déjà été lors de la dernière mise à jour de mars.

En Suisse, le patron table sur 'l'attrition' naturelle. Les 1600 emplois qui doivent disparaître dans le pays sont principalement des postes de consultants et d'indépendants, a réitéré le directeur général.

En parallèle, le groupe a encore étoffé ses capacités dans des marchés comme la Chine et l’Australie. Sur un an, il a engagé une centaine de conseillers clientèle dans sa division Asie Pacifique.

Selon le bilan intermédiaire, Credit Suisse a enregistré 178 millions de francs de charges de restructuration au premier trimestre 2016 en relation avec la mise en oeuvre de sa nouvelle stratégie.

La direction reste convaincue de parvenir à réduire sa base de coûts d’exploitation à 19,8 milliards de francs d’ici à la fin de cette année. D'ici fin 2018, elle escompte toujours moins de 18 milliards de francs, conformément aux objectifs annoncés le 23 mars dernier.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes