Crash au Pakistan: les corps des victimes en cours d'identification

Les autorités pakistanaises ont commencé jeudi à identifier les 48 personnes mortes dans le ...
Crash au Pakistan: les corps des victimes en cours d'identification

Crash au Pakistan: les corps des victimes en cours d'identification

Photo: Keystone

Les autorités pakistanaises ont commencé jeudi à identifier les 48 personnes mortes dans le crash d'un avion effectuant un vol intérieur. L'accident est survenu la veille dans le nord du pays pour des raisons encore inconnues.

Les corps carbonisés et méconnaissables ont été transportés dans la nuit vers un hôpital d'Abbottabad, dans la province du Khyber Pakhtunkhwa (nord-ouest). Six d'entre eux ont pu être identifiés grâce à leurs empreintes digitales, les autres doivent l'être par des analyses ADN, a indiqué un responsable de l'hôpital Ayub à Abbottabad, Ali Baz.

Les corps doivent être rapatriés par hélicoptère dans la matinée vers Islamabad où les échantillons ADN prélevés seront analysés, selon un autre cadre de cet hôpital, Muhammad Abbas. 'Aucun corps n'était intact, on a rassemblé ce qui pouvait l'être', a-t-il déclaré.

Des cercueils ont été apportés tôt jeudi à la morgue d'Abbottabad, à l'entrée de laquelle la liste des victimes identifiées était affichée sur un mur, a constaté l'AFP.

Embrasement

L'avion, un ATR-42 qui effectuait le vol PK661 de la compagnie nationale Pakistan International Airlines (PIA), reliant la région montagneuse de Chitral (nord) à la capitale Islamabad, s'est embrasé aussitôt après avoir heurté une colline en milieu d'après-midi mercredi.

Trois étrangers figuraient parmi les 48 personnes qui étaient à bord, toutes décédées selon PIA et l'aviation civile. Le ministère des Affaires étrangères à Vienne a confirmé le décès de deux Autrichiens. Un média d'Etat chinois a annoncé la mort d'un ressortissant chinois.

Le célèbre chanteur de pop pakistanais devenu prêcheur musulman Junaid Jamshed était également à bord du vol avec sa famille.

Secours difficiles

Les débris de l'appareil et des fragments de vêtements et d'objets personnels des passagers s'étalaient sur plusieurs centaines de mètres dans une zone escarpée du Khyber Pakhtunkhwa. Les secours ont peiné à l'atteindre dans les heures suivant le drame, et les villageois ont été les premiers à intervenir.

Le président de PIA, Azam Saigol, a indiqué lors d'une conférence de presse tard mercredi que l'avion avait amorcé sa descente une minute après avoir émis un appel de détresse en raison d'un problème à l'un de ses moteurs. 'Cet avion était techniquement solide et avait été contrôlé en octobre', a-t-il dit, ajoutant que le capitaine avait plus de 12'000 heures de vol à son actif.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes