Coûts limités pour l'entrée en Bourse annulée de Credit Suisse

L'annulation de l'entrée en Bourse de l'unité chapeautant les affaires helvétiques de Credit ...
Coûts limités pour l'entrée en Bourse annulée de Credit Suisse

Coûts limités pour l'entrée en Bourse annulée de Credit Suisse

Photo: Keystone

L'annulation de l'entrée en Bourse de l'unité chapeautant les affaires helvétiques de Credit Suisse a coûté moins de 10 millions de francs à l'établissement zurichois. Dans l'ensemble, les coûts liés à la création de cette entité ont atteint 200 millions l'an dernier.

L'opération s'est de toute manière révélée coûteuse, a confié Thomas Gottstein, le directeur de Credit Suisse (Suisse), dans une interview publiée dimanche par la SonntagsZeitung. La fondation de cette unité a été imposée par le régulateur, le numéro deux bancaire helvétique étant considéré comme constituant une banque systémique, trop grande pour faire faillite.

L'entrée en Bourse de l'unité helvétique devait à l'origine permettre à Credit Suisse d'étoffer sa base de capitaux propres. Mais le mois dernier, la banque a préféré opter pour une augmentation de capital. 'Maintenir les affaires suisses au sein du groupe comporte aussi de clairs avantages. Il nous est par exemple plus simple de procéder à des acquisitions', explique M. Gottstein.

L'abandon des travaux pour l'entrée en Bourse n'a pas démotivé les collaborateurs de M. Gottstein, mais 'un besoin d'explications s'est fait sentir'. Le responsable se dit lui-même convaincu que l'opération aurait connu un beau succès. 'Mais je soutiens à 100% la décision de renoncer à l'entrée en Bourse'.

Conforme à la volonté des actionnaires

Celle-ci est conforme aux souhaits des actionnaires, lesquels privilégient une augmentation du capital-actions de Credit Suisse à une entrée en Bourse des affaires helvétiques, de l'avis de M. Gottstein. L'établissement en a discuté avec plus de 800 de ses propriétaires.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus