Période tendue pour Swissgrid pendant la vague de froid de janvier

Le risque de black-out électrique a été important cet hiver en Suisse. Plusieurs centrales ...
Période tendue pour Swissgrid pendant la vague de froid de janvier

Période tendue pour Swissgrid pendant la vague de froid de janvier

Photo: Keystone

Le risque de black-out électrique a été important cet hiver en Suisse. Plusieurs centrales nucléaires étaient à l'arrêt en janvier alors qu'une vague de froid s'est abattue sur l'Europe. L'approvisionnement n'a toutefois jamais été menacé.

Mis à part une interruption régionale, le réseau électrique a toujours été sous contrôle, a indiqué jeudi à Zurich devant les médias Yves Zumwald, directeur de Swissgrid, lors de la présentation du bilan annuel de la société. Pourtant, l'hiver 2016/2017 a été plus difficile que le précédent pour la société nationale d'exploitation.

La vague de froid de janvier a frappé l'Europe à un moment où les capacités de production étaient limitées. En France, 23 centrales nucléaires étaient à l'arrêt, les parcs éoliens allemands ne livraient presque plus de courant à la Suisse et les centrales électriques suisses annonçaient des niveaux très bas des réserves d'eau dans les barrages après un mois de décembre très sec.

Défis toujours plus grands

Cette situation met en lumière les défis de plus en plus grands à relever pour garantir une exploitation sûre du réseau. L'infrastructure arrive à sa limite, souligne Swissgrid. A cela s'ajoute une dépendance croissante de la Suisse envers les importations.

Les congestions structurelles au sein du réseau 'doivent être éliminées de toute urgence'. Des progrès ont été réalisés dans le cadre de la mise en oeuvre du 'réseau stratégique 2025'. Des projets d'extension importants sont toutefois retardés, voire bloqués par des procédures longues et des oppositions.

Stabilisation du système

En 2017, Swissgrid va investir 8 millions de francs dans des 'produits hivernaux de stabilisation du système'. Concrètement, la société achète aux propriétaires de barrages des réserves d'eau afin d'assurer l'approvisionnement électrique.

Du point de vue financier, Swissgrid se réjouit d'un exercice 2016 très encourageant. Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) affiche une progression de 3% sur un an à 158 millions de francs. Le bénéfice net est en hausse de 4,4% à 91,9 millions.

Dividende stable

La hausse de l'EBIT est due aux installations de réseau reprises début janvier 2016 ainsi qu'aux investissements dans l'actif immobilisé. Ces derniers ont entraîné une augmentation des valeurs patrimoniales nécessaires à l'exploitation. Le chiffre d'affaires a lui augmenté de moitié pour s'inscrire à 1,26 milliard de francs.

Le conseil d'administration propose le versement d'un dividende représentant un montant de 21,8 millions de francs, contre 21,5 millions au titre de l'exercice précédent. Pour 2017, le groupe s'attend à réaliser un bénéfice 'nettement plus bas'. Les efforts pour accroître l'efficacité et réduire les coûts seront poursuivis.

/ATS
 

Actualités suivantes