Une commission refuse de fermer 52 points de vente de billets CFF

Les CFF devraient suspendre jusqu'en 2020 la fermeture prévue des 52 points de vente de billets ...
Une commission refuse de fermer 52 points de vente de billets CFF

Une commission refuse de fermer 52 points de vente de billets CFF

Photo: Keystone

Les CFF devraient suspendre jusqu'en 2020 la fermeture prévue des 52 points de vente de billets gérés par des tiers. Par 16 voix contre 4 et 5 abstentions, la commission des transports du National a adopté une motion en ce sens, a-t-elle communiqué mardi.

Avec cette suspension, il restera suffisamment de temps pour mettre sur pied des solutions de rechange ou maintenir des points de vente gérés par des tiers grâce à de nouveaux partenaires des secteurs public et privé, fait valoir la commission.

Selon elle, le moratoire se justifie aussi par le fait que les CFF ont déjà soumis à certains points de vente des offres de dédommagement qui ne correspondent qu'à une petite partie de l'indemnité actuellement versée.

Décision décriée

En septembre 2016, l'ex-régie fédérale a annoncé vouloir réduire fortement la vente de billets aux guichets. La fermeture de 52 sites gérés par des tiers est prévue d'ici au 1er janvier 2018. Les points de vente en question sont gérés par différents partenaires tels que les boutiques Migrolino et Avec, les offices postaux et des particuliers travaillant selon le modèle des agences.

Ils représentent environ un quart des guichets en Suisse. La décision des CFF a suscité une grande incompréhension auprès des communes concernées, des cantons et de la population, souligne la commission. Et d'affirmer que ce projet va clairement dans le sens d'un démantèlement du service public dans les régions rurales au profit d'une amélioration dans les zones urbaines.

Et l'ex-régie n'explique pas en détail de quelle manière elle compte économiser cinq millions de francs, ni comment elle compte améliorer les points de vente situés dans les villes. Enfin, il convient de s'assurer que les personnes âgées et handicapées puissent, à l'avenir aussi, se procurer des billets de manière simple et habituelle, exige la commission.

Dans le Jura bernois, les autorités de Saint-Imier et de La Neuveville ont écrit fin septembre une lettre aux CFF pour protester contre cette mesure. Selon l'ex-régie, il s'agit des seules communes touchées en Suisse romande. Sur les 52 des points de vente, 20 se trouvent dans les cantons de St-Gall et Thurgovie.

Conseil fédéral contre un moratoire

En novembre, le Conseil fédéral s'était prononcé contre un moratoire. Selon lui, la décision des CFF est compréhensible. La proportion de billets vendus dans ces guichets est en chute libre: les 52 points de vente concernés génèrent moins d'1% des ventes de billets.

Le Conseil fédéral reconnaît que l'utilisation des automates n'est pas toujours facile. Mais les CFF se sont dotés d'une hotline gratuite. Et ils collaborent avec Pro Senectute afin de proposer des formations aux personnes âgées pour les familiariser avec l'emploi des automates.

Le gouvernement examine aussi la possibilité pour les intéressés de fixer par contrat la vente au guichet de titres de transports publics avec des entreprises de transports régionales.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus