Vidy-Lausanne : de Chiara Mastroianni à Milo Rau

Le Théâtre Vidy-Lausanne reste attentif aux créations théâtrales suisses et européennes, liées ...
Vidy-Lausanne : de Chiara Mastroianni à Milo Rau

Vidy-Lausanne : de Chiara Mastroianni à Milo Rau

Photo: KEYSTONE/AP/Michel Spingler

Le Théâtre Vidy-Lausanne reste attentif aux créations théâtrales suisses et européennes, liées aux problématiques contemporaines comme l'écologie, le féminisme et les questions raciales. Trente-cinq spectacles attendent les curieux de janvier à juin 2024.

La demi-saison ouvrira avec le retour de Chiara Mastroianni sur les bords du Léman dans 'Le Ciel de Nantes' de Christophe Honoré. 'Avec cette pièce, c'est la première fois que cette actrice joue au théâtre', a rappelé jeudi devant la presse Vincent Baudriller, le directeur du Théâtre Vidy-Lausanne.

'La Vie sur Mars'

Entre janvier et mars, Pauline Julier propose 'La Vie sur Mars' avec une exposition, un spectacle et un film. Dans 'Follow the water', un film documentaire, projeté sur trois écrans et tourné dans le désert d’Atacama au Chili, l'artiste et réalisatrice genevoise découvre ce qui rapproche ou oppose les travaux de l’industrie minière liée au lithium, ceux de la NASA et le droit à l’accès à l’eau pour les habitants.

En février, la Fribourgeoise Sarah Eltschinger revient avec 'Présence de la mort' de Charles Ferdinand Ramuz. En 1922, l'écrivain décrivait le canton de Vaud sous une canicule apocalyptique.

Un duo berlinois pour 'Angela

A cheval sur février et mars, la metteuse en scène Susanne Kennedy et l’artiste multimédia Markus Selg Radical, se produisent pour la première fois à Lausanne. Dans 'Angela', un duo en provenance de Berlin, ausculte 'dans un récit onirique et numérique', la vie d’une femme en pleine 'déréalisation', influenceuse sur les réseaux sociaux, et piégée dans son appartement, son corps et ses écrans.

Du 14 au 24 mars, le Festival Programme commun se déploiera après trois ans d'absence dans quatre lieux lausannois : Vidy, l’Arsenic, le Théâtre Sévelin 36 et pour la première fois à Plateforme 10. Le programme complet sera dévoilé prochainement. On sait déjà que l’artiste alémanique Stefan Kaegi va proposer à Vidy du théâtre documentaire sur Taiwan après une résidence artistique à Taipei.

Du théâtre documentaire

Toujours en mars, Boris Nikitin, auteur et metteur en scène bâlois, proposera aussi du théâtre documentaire avec deux récits autobiographiques: 'Magda Toffler ou une tentative de silence' et 'Tentative de mourir'.

Dans le premier texte, l'auteur alémanique apprend à la mort de sa grand-mère que celle-ci s’était cachée durant la guerre pendant que la plupart des membres de sa famille, de confession juive, étaient exterminés dans les camps de concentration. Dans le second texte, il rapproche le courage de son père de faire appel à Exit en fin de vie de celui qu'il lui a fallu pour faire son coming out en tant qu’homosexuel.

Une des grandes voix de la littérature subsaharienne

Léonora Miano, une des grandes voix de la littérature subsaharienne, sera sur scène en avril, avec le batteur Francis Lassus, qui a accompagné des chanteurs français comme Jacques Higelin et Claude Nougaro. Elle évoquera les histoires d'amour difficiles entre femmes et hommes dans les sociétés subsahariennes actuelles, marquées par le patriarcat.

En mai, les artistes lausannois Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre reviennent avec leur création 'Les Italiens', avant de se lancer dans un prochain spectacle, consacré aux 'Italiennes' cette fois. On pourra aussi voir un travail de danse inclusive de La Ribot dans 'Happy Island', avec 'Dançando com a Diferença' (Danser avec la différence), une compagnie de danse inclusive de l’île portugaise de Madère.

En mai et juin, l'artiste française d'origine martiniquaise, Rébecca Chaillon, à qui l'on doit 'Carte noire nommée désir', mettra cette fois en scène quatre adolescents et adolescentes pour explorer ses propres ruptures d’ado.

En juin, alors que la Haute école des arts de la scène, la Manufacture, fête ses 20 ans, Vidy accueille à nouveau les spectacles de sortie des étudiants et étudiantes du bachelor en danse contemporaine et du bachelor Théâtre, dirigés cette année par Fanny de Chaillé, Yasmine Hugonnet et Radouan Mriziga. Dans un des spectacles en travail, les étudiants comédiens se plongent dans les archives du Festival d’Avignon et s’interrogent sur les mutations esthétiques en jeu depuis sa création en 1947.

Milo Rau et François Gremaud

Et cette demi-saison bouclera avec Milo Rau et son 'Antigone in the Amazon', présenté l'été dernier au Festival d'Avignon. Le metteur en scène bernois et son équipe ont rencontré des militants du Movimento dos Trabalhadores Sem Terra (MST), le plus grand mouvement de travailleurs sans terre au monde.

En parallèle, les aficionados pourront encore revoir 'Allegretto' de François Gremaud. Seul en scène, le Fribourgeois se propose de faire entendre ce morceau de la Septième symphonie de Beethoven, qu'il a entendu pour la première fois, enfant, dans le très kitsch film de science-fiction 'Zardoz' avec Sean Connery en slip rouge et cuissardes SM, qui aura marqué plusieurs générations de téléspectatrices.

/ATS
 

Actualités suivantes