Une artiste française signe l'affiche du Montreux Jazz 2022

Géométrique, bigarrée, colorée et festive: l'affiche du 56e Montreux Jazz Festival (MJF) a ...
Une artiste française signe l'affiche du Montreux Jazz 2022

Une artiste française signe l'affiche du Montreux Jazz 2022

Photo: Camille Walala/Montreux Jazz Festival

Géométrique, bigarrée, colorée et festive: l'affiche du 56e Montreux Jazz Festival (MJF) a été dévoilée mardi. Elle est l'oeuvre de l'artiste française basée à Londres, Camille Walala. L'édition 2022 du rendez-vous musical aura lieu du 1er au 16 juillet.

'Une polyphonie de couleurs électriques et de formes dansantes donne le ton de la prochaine édition du MJF, dont le programme sera dévoilé au printemps 2022', indiquent mardi les responsables du festival. Camille Walala est connue pour ses créations géométriques à grande échelle et hautes en couleurs, investissant les espaces publics et magnifiant les paysages urbains, ajoutent-ils.

'Je voulais apporter du mouvement et du rythme avec des formes dansantes et une large palette de couleurs. J'ai plusieurs cahiers entiers remplis de divers motifs et patterns qui forment la base de mon vocabulaire visuel. Comme pour un morceau de musique, je me sers de ces différents éléments de contraste pour trouver un équilibre, une harmonie', explique l'artiste, citée dans un communiqué.

Pop art et constructivisme

'Entre pop art et constructivisme, le collage numérique de Camille Walala retranscrit l'énergie du Festival en explorant ses contrastes et sa diversité', complète l'équipe du MJF. Souples ou droites, des formes géométriques en tout genre se révèlent en deux ou en trois dimensions. Les aplats de couleurs unies côtoient des motifs texturés tels des confettis. Les teintes vives s'érigent parmi les rayures noires et blanches, évoquant çà et là les touches d'un piano.

Depuis 1967, le MJF donne carte blanche à des artistes internationaux pour créer son affiche officielle. En 1982, Jean Tinguely laissait sa trace indélébile, devenue un logo si reconnaissable. Keith Haring en signait trois déclinaisons en 1983, puis en binôme avec Andy Warhol en 1986.

David Bowie se prêtait au jeu en 1995, comme plus récemment Yoann Le moine (Woodkid), Christian Marclay ou JR. Camille Walala est la 51e artiste à signer une affiche montreusienne.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus