Un Festival littéraire trilingue Textures à Fribourg

Fribourg accueille le festival littéraire trilingue Textures du 1er au 3 octobre. Des auteurs ...
Un Festival littéraire trilingue Textures à Fribourg

Un Festival littéraire trilingue Textures à Fribourg

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Fribourg accueille le festival littéraire trilingue Textures du 1er au 3 octobre. Des auteurs des trois régions sont attendus, comme Elisa Dusapin pour la Suisse romande, Yari Bernasconi pour le Tessin et Alex Capus pour la partie alémanique.

Cette année, les rencontres littéraires Textures prennent la forme d'un véritable festival en trois langues, a déclaré le directeur Matthieu Corpataux lors de la conférence de presse mercredi au Théâtre Equilibre à Fribourg. Avec cinquante événements au lieu des dix habituels : cela 'montre la volonté de faire de l'événement un festival, où le pluriel de son nom 'Textures' indique la pluralité des littératures représentées', a-t-il poursuivi.

Nouveau livre de Pajak

Pour la littérature francophone, Frédéric Pajak, qui a gagné le Grand prix suisse de littérature cette année, présentera en exclusivité son nouveau livre 'J'irai dans les sentiers', qui sera publié en octobre. Il dévoilera également des dessins inédits à la Galerie St-Hilaire. Elisa Shua Dusapin, la jeune écrivaine franco-coréenne, qui a grandi dans le Jura, est également attendue et participera à diverses conférences et lectures.

Les représentants de la Suisse italienne Yari Bernasconi et Andrea Fazioli dévoileront leur livre écrit conjointement 'A Zurich, sur la lune. Douze mois sur la Paradeplatz'. L'écrivain et traducteur Pierre Lepori, figure emblématique de la littérature italo-suisse, proposera pour sa part 'Réflexions sur le noir', un entretien mené dans l'obscurité avec la philosophe italienne Francesca Rigotti.

Du côté alémanique, Arno Camenisch et Alex Capus sont deux des principaux artistes de la littérature germanophone qui feront le déplacement à Fribourg.

La littérature mais pas seulement

En plus de la littérature, la traduction et la critique littéraire seront au centre de la rencontre. A l'occasion du 150e anniversaire du journal fribourgeois La Liberté, par exemple, il sera question de l'avenir de la critique littéraire. Un pas vers l'avenir sera fait grâce à des discussions avec des youtubers.

Comme le projet est plus ambitieux que le festival précédent et, compte tenu de la fermeture de la Bibliothèque cantonale universitaire pour rénovation, il se déroulera sur plusieurs sites de la Ville de Fribourg. Onze lieux accueilleront le festival, dont le Théâtre Equilibre et l'Arsen'alt. L'habituel marché du livre, où une quarantaine d'éditeurs romands seront présents, se tiendra dans la Forteresse du Belluard.

Diverses discussions, performances, tables rondes et ateliers sont également au programme. Le budget du festival s'élève à 150'000 francs, soit trois fois plus que celui prévu pour la formule précédente : les organisateurs soulignent que les artistes présents sont rémunérés. Textures est soutenu par plusieurs institutions culturelles suisses, dont la Fondation Prohelvetia.

Cette année, comme la course classique Morat-Fribourg aura également lieu le dimanche 3 octobre, les organisateurs du festival ont intégré un programme sportif, avec entre autres Marc Jonin qui fera du football freestyle.

Un espace est dédié à l'illustration et au dessin en direct avec Simone Baumann et Vamille. Il y aura également un programme dédié aux plus jeunes.

Dimanche, en guise de clôture, Textures accueillera la Fondation Schiller, qui décernera les prix Terra Nova 2021 à trois personnalités représentant les trois langues.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus