Renaud Capuçon et l'OCL jouent Mozart en prison à Orbe

La musique de Mozart a résonné mercredi entre les murs de la prison de la Croisée à Orbe (VD) ...
Renaud Capuçon et l'OCL jouent Mozart en prison à Orbe

Renaud Capuçon et l'OCL jouent Mozart en prison à Orbe

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La musique de Mozart a résonné mercredi entre les murs de la prison de la Croisée à Orbe (VD). L'Orchestre de chambre de Lausanne (OCL) y a entamé une série de concerts destinée à 'déconfiner' la musique classique.

A l'origine du projet, Renaud Capuçon, le nouveau chef de l'OCL, raconte avoir voulu offrir aux détenus 'quelques minutes hors de leur quotidien, un peu de légèreté dans ce lourd univers carcéral.'

Interrogé par Keystone-ATS, le célèbre violoniste évoque une 'évasion par la musique'. Une évasion perpétrée avec la complicité de Mozart, dont la symphonie concertante pour violon et alto a été jouée à deux reprises mercredi après-midi dans la salle de gym de la prison.

Deux volées d'une quarantaine de personnes, qui s'étaient préalablement inscrites, ont assisté aux concerts. Séparé des détenus par un ruban rouge, Renaud Capuçon a brièvement salué l'audience et présenté l'oeuvre, avant de laisser parler la musique devant un public attentif.

Au violon, la star française du classique a dialogué avec l'alto de son ami Gérard Caussé. Tous deux étaient entourés par l'OCL en grande formation avec une trentaine de musiciens. Renaud Capuçon tenait en effet à offrir un 'vrai' concert aux prisonniers, contrairement à ce qui se voit parfois dans ce type d'événement, quand seuls quelques musiciens se déplacent.

Soigner en musique

S'il sort de l'ordinaire, un concert en prison n'a rien de farfelu pour Renaud Capuçon. 'J'ai toujours considéré que la musique devait être partagée. J'aime aller vers tous les publics, même si l'organisation de telles rencontres s'avère parfois complexe', relève-t-il.

Cela fait déjà plusieurs années que le virtuose donne des concerts à un public dit 'empêché', comme des sans-abris ou des personnes en fin de vie. Auprès de détenus, son expérience se limitait jusqu'ici à un seul concert dans une prison en Savoie.

Outre le partage, Renaud Capuçon vante les vertus curatives de la musique, classique en particulier. 'Pour les personnes qui souffrent moralement et physiquement, les bienfaits sont indéniables', affirme-t-il.

Et d'ajouter qu'il a senti plusieurs fois 'des gens fermés' s'ouvrir au son de la musique. 'C'est difficile à décrire avec des mots, mais cela se ressent clairement dans l'atmosphère d'un concert', remarque-t-il.

St-Prex, Martigny, Cugy

Bien décidé à poursuivre dans cette voie, Renaud Capuçon a profité de sa nomination à la direction artistique de l'OCL, au printemps 2020, pour imaginer la série 'l'OCL pour tous'. Une idée née en pleine crise sanitaire avec la conviction qu'il fallait 'déconfiner' la musique.

La prison d'Orbe constitue la première étape de cette série. Suivront trois autres concerts auprès de personnes en situation de handicap et de jeunes en rupture aux fondations Perceval à St-Prex (30 novembre), Gianadda à Martigny (25 janvier) et Echaud à Cugy (21 mai).

L'opération, financée par la mécène Aline Foriel-Destezet, devrait être reconduite chaque saison, du moins jusqu'au terme du mandat de Renaud Capuçon à l'OCL en 2025.

A en croire le natif de Chambéry, qui vit à Lausanne sa première expérience comme chef, les musiciens de l'OCL ont été enchantés à l'idée de cette série de concerts: 'Ils ont réalisé à quel point cela pourrait nous faire du bien, à nous aussi en tant que musiciens. Car plus vous donnez, plus vous recevez.'

/ATS
 

Actualités suivantes