Projet Liber: crowdfunding pour les auteurs et éditeurs suisses

L'industrie suisse du livre se mobilise au-delà de la frontière des langues pour soutenir les ...
Projet Liber: crowdfunding pour les auteurs et éditeurs suisses

Projet Liber: crowdfunding pour les auteurs et éditeurs suisses

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

L'industrie suisse du livre se mobilise au-delà de la frontière des langues pour soutenir les auteurs et les éditeurs touchés par la pandémie. Les lecteurs peuvent acheter des bons d'achat de livres jusqu'au 28 novembre.

Le projet Liber est soutenu par cinq associations de la chaîne du livre dans les trois régions linguistiques: une unité suffisamment rare pour être soulignée, a dit jeudi à Keystone-ATS Olivier Babel, secrétaire général de Livresuisse.

L'idée a germé en Suisse romande au printemps 2020 quand les maisons d'édition et les librairies ont été exclues des aides étatiques liées au Covid. Le livre est pourtant un produit qui est sorti gagnant de la pandémie. Pourquoi alors lancer une telle action?

'Oui le goût des Suisses pour les livres, alors que tout le secteur culturel était bouclé, a permis aux librairies de redresser la tête. Mais cette action vise toute la chaîne du livre', a précisé M. Babel.

Pendant la pandémie, a dit à Keystone-ATS, Nicole Pfister Fetz, directrice de l'Association des auteurs suisses (A*dS), les lecteurs ont acheté et lu des livres, mais ont à peine remarqué les nouvelles parutions de la littérature suisse.

Dans le cadre du projet Liber, des bons sont disponibles sur la plateforme www.heroslocaux.ch jusqu'au 28 novembre. Chaque donatrice ou donateur qui verse 30 ou 60 francs reçoit un bon Liber d’une valeur de 50 ou 100 francs, qu'ils pourront échanger dans plus de 400 librairies dans toute la Suisse, dont près d'une centaine en Suisse romande, c'est-à-dire la majorité d'entre elles.

La différence entre le prix d'achat et la valeur des bons provient d'un fonds dans lequel les cantons, les villes et les fondations ont versé 400'000 francs sous forme d'aide d'urgence Covid-19 au profit de la branche du livre. Les premiers cantons ou villes à se mobiliser se trouvaient là aussi en Suisse romande.

Un million de francs pour les livres

Les associations professionnelles à l'origine de l'opération Liber ont fait imprimer un total de 16'500 bons par la coopérative Bon suisse du livre (buchbon.ch), 13'000 d'une valeur de 50 francs et 3500 d'une valeur de 100 francs. S'ils étaient tous vendus, ce crowdfunding permettrait de récolter 600'000 francs, ce qui, avec les fonds des cantons et de villes, pourrait faire circuler des bons Liber d'une valeur totale d'un million de francs.

'Avec cet argent, nous voulons avant tout remettre sur les rails ce qui a été stoppé avec la pandémie', explique Tanja Messerli, directrice générale de l'Association suisse des libraires et éditeurs (SBVV). Idéalement, si tous les bons sont vendus, chacune des cinq associations devrait recevoir environ 140'000 francs qu'elles attribueront ensuite à des projets d'écrivains et d'éditeurs.

Des événements dans les librairies, tels que des lectures, sont prévus pour accompagner la campagne, placée sous le slogan 'Soyons livre!'. Les bons Liber seront envoyés pendant la première quinzaine du mois de décembre.

Les cinq associations à l'origine de l'opération Liber sont, outre l'A*dS et la SBVV, les éditeurs indépendants Swips, les associations de libraires et d'éditeurs de Suisse italienne et de Suisse romande, Alesi et Livresuisse.

/ATS
 

Actualités suivantes