Les principales personnalités suisses décédées cette année

Plusieurs personnalités suisses ont rendu leur dernier souffle en 2017, dont l'alpiniste Ueli ...
Les principales personnalités suisses décédées cette année

Les principales personnalités suisses décédées cette année

Photo: KEYSTONE/LEO DUPERREX

Plusieurs personnalités suisses ont rendu leur dernier souffle en 2017, dont l'alpiniste Ueli Steck et le chef de la police judiciaire neuchâteloise Olivier Guéniat. Extraits du carnet noir tenu par l'ats cette année qui est marqué par la jeunesse des défunts.

En avril, la montagne qu'il aimait tant défier a emporté Ueli Steck. L'alpiniste bernois a perdu la vie dans un accident alors qu'il préparait l'ascension du Mont-Everest. Il avait 40 ans. Surnommé la 'machine suisse', il était célèbre pour ses exploits en solitaire et ses records de vitesse.

A peine un mois plus tard, la disparition d'Olivier Guéniat a provoqué une vive émotion en Suisse romande. Le chef de la police judiciaire du canton de Neuchâtel s'est donné la mort à 50 ans. Homme médiatique, le Jurassien, docteur en sciences forensiques, était un expert reconnu des questions liées à la drogue et à la délinquance juvénile.

Autre personnalité qui intervenait souvent dans les médias, la sexologue Juliette Buffat s'est éteinte en janvier à l'âge de 57 ans. Fondatrice de l'Institut suisse de sexologie clinique, la Genevoise animait également des Cafés sexologiques pour inciter le grand public à parler librement de sexualité.

Plumes féminines

Sa mère, la journaliste et écrivaine Françoise Buffat, l'a rejointe quelques semaines plus tard. Celle qui a été la cheffe de la rubrique politique du Journal de Genève entre 1976 et 1998 avait 84 ans.

Le monde des médias a cette année également perdu la journaliste Isabelle Nussbaum, décédée début juillet à l'âge de 54 ans. A la fin des années 80, l'ancienne escrimeuse a été la première stagiaire-journaliste féminine engagée au département des sports de la Radio Télévision Suisse (alors TSR).

L'année 2017 a aussi été marquée par la disparition de la journaliste genevoise Ariane Ferrier, qui a succombé fin novembre à un cancer à l'âge de 58 ans. Elle a collaboré à de nombreux journaux romands et présenté de 1997 à 2001 l'émission 'Box Office' sur la TSR. Elle a juste pu voir son dernier ouvrage 'La Dernière gorgée de bière' avant de s'éteindre.

Ombres et lumières

Portraitiste et poète de la lumière, le photographe Marcel Imsand s'en est allé un jour de novembre. Il avait 88 ans. Autodidacte, l'artiste gruérien avait immortalisé de grandes stars comme Nina Simone, Jacques Brel ou Barbara, mais aussi une foule d'anonymes. Maître dans son art, le Vaudois d'adoption ne truquait pas ses photos et n'usait d'aucun flash.

L'acteur britannique Roger Moore a également tiré sa révérence. L'interprète de James Bond a longtemps habité à Gstaad (BE) avant de s'installer à Crans-Montana (VS) en 1996, où il est décédé en mai à 89 ans. Le gentleman anglais était également connu pour ses rôles dans les séries cultes 'Le Saint' et 'Amicalement vôtre'. Depuis 1991, il tenait le rôle d'ambassadeur itinérant pour l'Unicef.

Outre-Sarine, le musicien bernois Polo Hofer a joué ses dernières notes. Agé de 72 ans, il a succombé à un cancer du poumon en juillet. Il était considéré comme le fondateur du 'Mundartrock', le 'rock en dialecte'.

Invalidité

L'ancien conseiller national biennois Marc F. Suter est mort le 11 octobre des suites d'une maladie à l'âge de 64 ans. L'élu PLR fut le premier parlementaire fédéral en chaise roulante. Dans son action politique, l'avocat et notaire s'est notamment engagé en faveur de l'intégration des handicapés. Il était également convaincu que la Suisse devait participer activement à l'intégration européenne.

Père de l'AI, Albrik Lüthy s'est éteint début décembre à l'âge de 92 ans. Au sein de l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS), cet économiste lucernois a préparé et supervisé l'introduction de l'assurance invalidité, seconde institution sociale de Suisse après l'AVS.

Quelques jours avant la fin de l'année, un autre ancien fonctionnaire, Jean-Luc Vez, s'en est allé. Agé de 60 ans, l'ex-chef de l'Office fédéral de la police (fedpol) est décédé subitement d'un arrêt cardiaque. Le Fribourgeois a fortement marqué le développement de fedpol, qu'il a dirigé de 2000 à début 2014. Depuis, il était responsable de la sécurité du Forum économique mondial (WEF) de Davos.

Engagement

Marthe Gosteli, disparue en avril dans sa 100e année, a joué un rôle décisif au sein du mouvement féministe en Suisse. La Bernoise a milité une grande partie de sa vie pour le droit de vote des femmes. L'activiste a été plusieurs fois distinguée pour son engagement. Aujourd'hui, les archives qu'elle a créées sont les plus significatives sur l'histoire du mouvement féministe suisse.

Rolf Sigg était aussi un homme engagé; engagé pour le droit des personnes gravement malades de mourir lorsqu'elles le souhaitent. A 100 ans, le cofondateur d'Exit a rejoint en septembre les personnes qu'il avait aidé à quitter cette vie. Dans son combat, ce pasteur et psychologue s'est souvent heurté à des résistances. Il a notamment été arrêté à plusieurs reprises en Allemagne.

Dans les derniers jours de l'année, le philosophe Hans Saner, réputé pour ne jamais mâcher ses mots, a rejoint son maître, le célèbre philosophe allemand Karl Jaspers. Il est mort après une longue maladie. Engagé dans plusieurs combats politiques, il a notamment soutenu l'initiative populaire pour un revenu de base inconditionnel en 2016.

/ATS
 

Actualités suivantes