Les chants du 1er mai sous une autre forme à Fribourg

La pandémie de Covid-19 est venue bousculer vendredi la tradition fribourgeoise du 1er mai ...
Les chants du 1er mai sous une autre forme à Fribourg

Les chants du 1er mai sous une autre forme à Fribourg

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La pandémie de Covid-19 est venue bousculer vendredi la tradition fribourgeoise du 1er mai qui voit des groupes d'enfants ou des sociétés de jeunesse passer de porte à porte pour chanter. Des solutions alternatives ont été imaginées.

Des enseignants du Conservatoire de Fribourg et les services de l’enseignement obligatoire ont ainsi proposé de nouvelles possibilités de célébrer le chant et la musique lors de la date symbolique. Il s'est agi de garantir les mesures de protection recommandées par l'Office fédérale de la santé publique (OFSP).

Les intéressés ont élaboré deux manières de perpétuer la tradition, tout en restant chez soi. En premier lieu, toute personne intéressée était invitée à donner une prestation seul ou en famille sur son balcon, dans son jardin, ou simplement en ouvrant les fenêtres de son domicile.

Chacun était libre de jouer ce qui lui plaisait. Les rendez-vous ont été fixés vendredi à 10h00 et à 14h00 pour un moment de partage. Le point d’orgue de la journée devait avoir lieu à 19h00, avec une performance commune où tous sont invités à chanter, jouer, danser 'Le Vieux Chalet' et 'Alle Vögel sind schon da'.

A la radio

Les services de l’enseignement obligatoire et Radio Fribourg/Freiburg ont collaboré par ailleurs pour faire vivre la tradition. Toute la journée, des prestations vocales ou instrumentales d’enfants ont été diffusées sur les ondes des radios locales, accompagnées de courtes dédicaces transmises par les enfants.

Dans le détail, avec l'aide des enseignants, à distance pour le coup, pandémie de Covid-19 oblige, les enfants ont reçu toutes les instructions afin de travailler de manière automne un chant. Ils ont ensuite transmis, jusqu’à jeudi, un fichier audio de leur prestation en vue d'un passage à la radio.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus