Le Paléo Festival n'aura pas lieu cet été

Paléo renonce à son tour à organiser un festival cet été. Les trop nombreuses incertitudes ...
Le Paléo Festival n'aura pas lieu cet été

Le Paléo Festival n'aura pas lieu cet été

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Paléo renonce à son tour à organiser un festival cet été. Les trop nombreuses incertitudes ont eu raison de l'événement nyonnais, même sous une forme réduite qui aurait dû s'appeler 45e Parallèle. Rendez-vous en 2022, du 19 au 24 juillet.

Les organisateurs ont finalement jeté l'éponge. Même s'ils ont voulu y croire, 'agitant les concepts en tous sens' et imaginant un nouveau projet, le 45e Parallèle, qui aurait dû s'étaler sur un mois, du 8 juillet au 8 août, avec deux scènes couvertes, des places assises et numérotées, ainsi qu'une jauge dix fois moins grande.

Limiter le déficit

Impossible toutefois de préparer un tel événement sans savoir s'il pourra effectivement avoir lieu. 'C'est comme apercevoir le sommet d'une montagne et devoir redescendre car la météo est trop mauvaise', a imagé Daniel Rossellat, le patron du plus grand open air de Suisse, interrogé par Keystone-ATS.

Il a expliqué que les risques financiers étaient trop importants, sachant qu'une annulation de dernière minute aurait pu coûter 8,4 millions de francs. En renonçant à temps, et donc en n'engageant pas de frais supplémentaires (artistes, fournisseurs, location du terrain, etc), Paléo espère limiter son déficit 2021 à environ trois millions de francs, a indiqué Daniel Rossellat.

Le fondateur du festival a certes salué la décision des Chambres fédérales de mettre en place une sorte d'assurance annulation pour les festivals. Il a néanmoins regretté qu'elle arrive 'trop tard' pour l'édition 2021 de Paléo.

Conditions pas remplies

Daniel Rossellat a aussi relevé que le 45e Parallèle aurait dû pouvoir se dérouler avec 5000 personnes par soir, ce qui est 'très peu probable' au vu des contraintes sanitaires actuelles.

Le risque de ne pas trouver suffisamment d'artistes a aussi pesé. Tandis que les festivals de l'été annulent les uns après les autres, les musiciens vont devoir renoncer à tourner, a-t-il expliqué.

Le syndic de Nyon a également souligné qu'un récent sondage avait montré que si les festivaliers étaient motivés à venir à Paléo cet été, cela n'était pas à n'importe quel prix. Les personnes sondées se sont notamment montrées réticentes à assister à des concerts sur des places assises, et encore plus à présenter un test Covid à l'entrée.

Pas de licenciement

Malgré cette deuxième annulation en deux ans, Paléo souhaite garder les compétences de son personnel et n'envisage pas de licenciements parmi sa soixantaine d'employés. 'Nous aurons besoin de nos collaborateurs lorsqu'il faudra redécoller', a affirmé Daniel Rossellat.

Selon lui, l'élaboration du 45e Parallèle, même s'il n'a pas pu se concrétiser, a permis de 'garder le moral des troupes avec un projet enthousiasmant et innovant.'

Tous les billets et abonnements achetés restent valables pour la prochaine édition en 2022. Concernant Céline Dion, dont le concert était initialement prévu en 2020, les programmateurs sont actuellement en discussion avec l'artiste. Paléo espère pouvoir annoncer prochainement une nouvelle date.

/ATS